Actualités

Ancienne briqueterie de La Prairie : Le collège Jean de la Mennais présente son projet

Ancienne briqueterie de La Prairie : Le collège Jean de la Mennais présente son projet
IMAGE : Collège Jean de la Mennais de La Prairie
Juliette Poireau
le 29 mars à 10:45

Dans le cadre de la démarche de consultation publique de la Ville de La Prairie concernant l’avenir du terrain de l’ancienne briqueterie Briques Meridian, le collège Jean de la Mennais souhaite voir un pôle des saines habitudes de vie (PSHV) adjacent à son établissement.

Richard Myre, directeur général, et Stéphane Labrie, directeur des services administratifs, ont présenté un plan d’aménagement recouvrant seulement 10 % de toute la superficie du terrain, soit 80 000 mètres carrés sur près de 4 000 000.

Leur objectif est de réaliser un pôle des saines habitudes de vie avoisinant au collège Jean de la Mennais où les citoyens pourront vivre, travailler, jouer, s’amuser et se divertir. C’est pourquoi les deux hommes se disent en faveur d’un projet domiciliaire sur une partie du terrain laissé vacant par le projet. « Le fait d’avoir tout à proximité fera de ce secteur un quartier écoresponsable », soutient Stéphane Labrie.

D’ailleurs, les motivations et les inspirations du plan d’aménagement sont appuyées sur la lutte aux changements climatiques, l’importance des saines habitudes de vie, le développement durable et la mixité des quartiers.

En se basant sur les bâtiments actuels que composent le collège Jean de la Mennais, son complexe sportif et son pavillon sportif, le plan d’aménagement cherche à bonifier cet espace existant avec un secteur de 32 000 mètres carrés incluant une école primaire de 550 élèves et un espace sportif avec une piscine de 25 mètres et des gymnases multifonctionnels.

Également, un secteur de 48 000 mètres carrés sera converti en un grand parc public pour les saines habitudes de vie afin d’encourager les activités extérieures et les transports actifs avec des sentiers pédestres, une piste multifonctionnelle, du mobilier urbain et des stations d’entraînements extérieurs en pleine nature.

Le parc Lucie F-Roussel sera bonifié avec de nouvelles infrastructures sportives et communautaires. On retrouvera aux alentours des terrains de soccer, de football et de volleyball, en plus d’une pente à glisser et d’une patinoire en hiver, ainsi qu’un marché des jardiniers pour un accès à des produits de qualité à proximité.

Les directeurs du collège souhaitent créer un pôle des saines habitudes de vie de 442 000 mètres carrés à partir de bâtiments existants à 77 %. L’objectif est d’avoir un secteur qui favorise la mixité des fonctions urbaines en regroupant des commerces de première nécessité, des services de garderie et d’enseignement, des services professionnels et des espaces de bureau, ainsi que des installations sportives, des parcs et des espaces verts.

En lien avec la protection de l’environnement, le projet veut encourager la mobilité durable et diminuer les déplacements en misant sur l’utilisation des transports actifs et collectifs par les élèves, les employés et les habitants du secteur. De plus, les résidences construites dans le développement domiciliaire devront contribuer à réduire l’empreinte écologique en choisissant des bâtiments écoresponsables et en se concentrant sur le cadre bâti, tandis que le couvert forestier devra augmenter et les surfaces de stationnement seront restreintes ou ceux-ci seront sous terrains.

Finalement, ce nouveau pôle des saines habitudes de vie devra être composé d’immeubles à échelle humaine, soit limités à un étage au-dessus du rez-de-chaussée, polyvalents et accessibles à l’ensemble de la communauté, et non pas que pour les résidents, en plus d’être intégrés dans la nature.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.