Actualités

« Mobilité Rive-Sud » : un mouvement de la CCIRS

« Mobilité Rive-Sud » : un mouvement de la CCIRS
Maquette du Lien électrique est-ouest (Léeo)
Juliette Poireau
le 03 mars à 14:00

Juste après l’annonce de la vision « Rive-Sud me transporte » de la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, concernant le projet du Lien électrique est-ouest (Léeo), le 27 février dernier dans le cadre du dîner de la mairesse, la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS) a lancé un nouveau mouvement : « Mobilité Rive-Sud ».

Cette initiative a pour objectif de susciter l’intérêt et l’adhésion des citoyens et de tous les gens du milieu des affaires pour le développement de ce mode de transport structurant qui reliera la station Panama du nouveau REM au cégep Édouard-Montpetit par le boulevard Taschereau.

Ce mouvement tend à regrouper autant les représentants politiques, les acteurs économiques, les institutions, les citoyens et les usagers de transports collectifs dans le but de démontrer leur volonté à la concrétisation de ce projet et à sa nécessité.

De plus, « Mobilité Rive-Sud » cherche à établir et à souligner le consensus régional sur l’importance de ce projet.

En entrevue, Richard D’Amour, président de la CCIRS, a mentionné : « Notre but est d’amener les gens à croire à ce projet. Ce qu’on veut, c’est être entendu sur le fait qu'il doit se réaliser. »

Le développement urbain de la Rive-Sud et la décongestion des routes pourraient se faire grâce à l’implantation de Léeo. De plus, le transport collectif est quasi inexistant d’est en ouest sur la Rive-Sud, c’est pourquoi la mise en place de ce modèle structurant servirait à y remédier.

Pour les entrepreneurs de la région, Léeo pourrait être bénéfique, selon ce que soutient M. D’Amour. « Un des problèmes pour les gens d’affaires d’ici, c’est la main-d’œuvre, explique-t-il. Il est plus facile aujourd’hui de partir de la Rive-Sud pour aller travailler à Montréal en transport en commun que sur la Rive-Sud. Léeo va permettre des déplacements d’est en ouest et, à mon point de vue, c’est une façon de voyager les employés, donc de favoriser le travail sur la Rive-Sud. »

Un bureau de projet a été érigé le 24 novembre dernier afin d’étudier des solutions pour l’implantation intégrée de modes structurants de transport collectif dans l’axe de la ligne jaune et dans celui du boulevard Taschereau dans le but d’améliorer la mobilité sur la Rive-Sud.

« Les premières recommandations devraient être déposées au printemps », a déclaré Sylvie Parent en mêlée de presse lors du dîner de la mairesse du 27 février.

Toutefois, rappelons que ce plan ambitieux ne connait ni son coût, ni son échéancier, ni son nombre de kilomètres exacts. Lors de l’annonce de « Rive-Sud me transporte », la mairesse de Longueuil a laissé entendre qu’elle ne faisait que conceptualiser le projet. Rien n’est encore certain.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.