Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Retour au travail pour les commerçants

COVID-19 RIVE-SUD : Retour au travail pour les commerçants
Boutique Marjolaine à Longueuil, Photo : TVRS
Juliette Poireau
le 27 mai à 11:00

Lundi 25 marquait la réouverture des commerces avec pignon sur rue de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dont fait partie la Rive-Sud. TVRS est allé à la rencontre de Marjolaine Trudeau, une commerçante de la rue Saint-Charles à Longueuil qui se dit ravie de pouvoir accueillir de nouveau ses clientes.

La boutique Marjolaine propose des vêtements haut de gamme de plusieurs marques connues, et est spécialisée pour les femmes. Cette année, le magasin fêtera ses 40 ans d’existence.  

« C’était vraiment au-delà de mes espérances, je suis très heureuse », confie la commerçante.

Bien que la porte de la boutique demeure ouverte toute la journée, afin de bien servir ses clientes et de limiter le nombre de personnes dans le commerce, Marjolaine a pris le temps d’envoyer des courriels personnels à ses clientes pour qu’elles prennent un rendez-vous. « Il n’y a pas foule encore, les rendez-vous me permettent de bien travailler avec mes clientes », explique-t-elle.

Actuellement, la vendeuse se limite à sept rendez-vous par jour. S’il y a des visiteurs qui se présentent dans la boutique sans avoir pris de rendez-vous, ceux-ci doivent patienter à l’extérieur, où une table et une chaise ont été installées pour offrir plus de confort aux clientes qui attendent. « Les rendez-vous doivent rester prioritaires », soutient Marjolaine.

Afin de bien respecter les mesures sanitaires, Marjolaine n’autorise que les gens avec des masques à entrer. Si les visiteurs n’en n’ont pas, la commerçante en vend, ou même en offre. « Tous mes masques proviennent de compagnies québécoises », souligne-t-elle. Également, les clientes sont invitées à se laver les mains en entrant, et des gants sont distribués à celles qui désirent toucher les vêtements.

Elle-même porte une visière, et mentionne que « c’est moins chaud et plus confortable ».

Lorsqu’une cliente essaye des vêtements, ceux qui n’ont pas été achetés sont envoyés en quarantaine à l’arrière du magasin pendant 24 heures. « En général, les clientes viennent pour acheter, alors ce n’est pas trop compliqué à faire ».

« Vendredi je serais plus en mesure de vous dire comment s’est passée ma semaine, mais je peux dire que ça commence très bien », conclut la gérante et seule employée de la boutique Marjolaine.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.