Actualités

Carole Thomas s’excuse auprès du SPAL

Carole Thomas s’excuse auprès du SPAL
Pascal Dugas Bourdon
le 04 octobre à 14:25

Carole Thomas, cette femme qui avait prétendu avoir été victime d’agression sexuelle dans le secteur ou Jenique Dalcourt a été tuée, a finalement présenté ses excuses au Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL). Lors de l’émission Denis Lévesque, diffusée en février 2015, Mme Thomas avait formulé de virulentes critiques à l’égard de certains enquêteurs, qualifiant certains d’entre eux de «nuls». Quelque 19 mois plus tard, Mme Thomas a finalement avoué une partie de ses torts. «Rien ne me permettait de conclure que l’enquête menée dans mon dossier n’avait pas été effectuée selon les règles de l’art par les sergents-détectives du SPAL […]», a écrit Mme Thomas dans une lettre rendue publique par la Fraternité des policiers de Longueuil (FPL) Elle s’est dite «sincèrement désolée» que les propos tenus dans les médias aient pu occasionner des «inconvénients» et des «désagréments». De son côté, la Fraternité a fait mention d’une certaine satisfaction quant au dénouement de cette affaire. «Aujourd’hui, nous sommes heureux que cette histoire soit désormais derrière nous. Mme Thomas reconnaît maintenant, noir sur blanc, que le travail de nos policiers est irréprochable», a expliqué le président de la Fraternité des policiers et policières de Longueuil, Danny Lopez. Par ailleurs, Thomas devait retourner en cours aujourd’hui pour subir son enquête préliminaire. Elle est notamment accusée de méfait public pour avoir rapporté une infraction qui n’a jamais été commise.    


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.