Actualités

Un projet-pilote de jeu libre dans les rues de Saint-Bruno-de-Montarville

Un projet-pilote de jeu libre dans les rues de Saint-Bruno-de-Montarville
Emilie Tremblay
le 27 juin à 12:00

Les enfants pourront désormais jouer librement dans une portion de la rue Carillon, entre le boulevard Clairevue Ouest et la rue Lansdowne, et dans les rues Mesnard et Cabot à Saint-Bruno-de-Montarville.

Afin d’assurer la sécurité des enfants, une nouvelle signalisation et des mesures d’atténuation seront mises en place, telles que des enseignes de circulation à l’entrée et à la sortie indiquant qu’il s’agit d’une zone autorisée au jeu libre, du marquage au sol et des balises installées au centre de la rue. Une plage horaire, fixée de 7 h à 21 h, devra être respectée et la chaussée devra être dégagée une fois le jeu terminé et lorsqu’une voiture désire passer.

Les Montarvillois souhaitant participer au projet-pilote doivent en faire la demande et démontrer l’appui de cinq voisins. Saint-Bruno analysera ensuite la demande, en fonction du débit de voiture sur la rue et son degré de pente. Si elle est acceptée, un sondage sera effectué auprès des résidents de la rue concernée. Au moins deux tiers d’entre eux doivent appuyer le projet, sans quoi il ne pourra pas voir le jour.

L’objectif est de faire davantage bouger les jeunes selon le maire de Saint-Bruno, Martin Murray.

« La pratique d’activités physiques est primordiale pour la santé de nos enfants, adultes de demain, et pour les familles. Le jeu libre est une excellente façon de faire bouger nos jeunes : rappelons-nous le plaisir éprouvé à l’occasion d’une partie de hockey-bottine improvisée entre voisins! »

  1. Murray a également souligné que le projet pourrait être déployé à l’ensemble de la municipalité en 2020.

Saint-Bruno n’est pas la première ville de la Rive-Sud à essayer le jeu libre dans ses rues puisque Beloeil en était l’initiatrice en 2016. Le projet a eu un impact majeur à travers la province et a mené à un amendement à la loi 122 qui a permis aux villes d’adapter leur réglementation afin d’implanter le jeu libre dans les rues.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.