Actualités

Un pas de plus vers le nouveau Centre communautaire St-Maxime

Un pas de plus vers le nouveau Centre communautaire St-Maxime
Église Saint-Maxime, Longueuil
Juliette Poireau
le 12 février à 14:30

Le projet de transformation de l’Église St-Maxime en Centre communautaire va de l’avant. La Ville de Longueuil a annoncé aujourd’hui qu’elle offrait une aide financière de 150 000 $ pour l’achat de l’église.

Ce financement a été adopté par le commité exécutif, il reste a être entériné par le prochain conseil municipal.

Ce montant assure l’octroi d’un prêt du Fonds immobilier de solidarité FTQ de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC-AL) et des autres partenaires afin d’acquérir le bâtiment et procéder aux changements.

Le nouveau Centre communautaire St-Maxime devrait accueillir le Centre de la petite enfance (CPE) Bloc en Bloc ainsi que des locaux communautaires et des salles de réunions répondant aux normes d’accessibilité universelle.

Cette transformation permettrait de déployer 80 places en CPE et la relocalisation d’organismes familles.

Pour la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, ce projet « contribuera également à la vitalité du quartier, et à offrir des services essentiels et des activités aux citoyens de ce secteur ».

Située dans le district de LeMoyne-de Jacques-Cartier, cette église a été mise en vente en 2015 à cause d’un déficit important. À la suite de cette annonce, un comité de plusieurs organismes s’est mis en place afin de trouver des solutions pour sauver ce lieu.

Ce projet a vu le jour grâce à l’implication de la CDC-AL, du CPE de Bloc en Bloc, de Premier Pas Champlain et du Comité action populaire LeMoyne. Cette transformation détient aussi l'appui de plusieurs autres organisations dont GRT Bâtir son quartier et le CISSS Montérégie centre.

En décembre 2016, la mairesse Caroline St-Hilaire s’était engagée à verser cette aide de 150 000 $, répartie sur cinq ans. Lors de la dernière campagne électorale, la mairesse Sylvie Parent a repris cet engagement. Toutefois, afin de faciliter les démarches d’acquisition, la Ville compte réduire la répartition des versements à trois ans.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.