Actualités

Un nouveau président à la tête de la CCIRS

Un nouveau président à la tête de la CCIRS
Aimée Lemieux
le 18 octobre à 12:00

Le nouveau président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS), l’avocat Richard D’Amour, compte faire de la pénurie de main-d’œuvre et de la mobilité ses principaux chevaux de bataille.

C’est lors de l’assemblée générale annuelle, mercredi soir au DIX30, que M. D’Amour a été nommé à la tête de la Chambre. Il agissait auparavant comme premier vice-président.

Richard D’Amour succède à Catherine Brault, présidente de la Chambre depuis janvier 2017, qui siègera dorénavant comme administratrice.

Ce nouveau mandat est entamé avec «beaucoup de confiance», dit le principal intéressé. «La CCIRS est en santé, avec une permanence ultra dynamique et dévouée», estime-t-il.

Sur le plan de la pénurie de main-d’œuvre, qui touche la Rive-Sud mais aussi l’ensemble de la province, Richard D’Amour n’a pas de «projets concrets» à l’heure actuelle, sa nomination étant survenue la veille. Il explique toutefois que la Chambre doit jouer un rôle «rassembleur» et qu’elle doit amener les entreprises d’ici à s’exposer, par des «foires de l’emploi, par exemple».

Une meilleure reconnaissance des diplômes est nécessaire à cet égard, plaide par ailleurs Richard D’Amour.

L’élection de la CAQ, c’est une bonne chose

La mobilité demeure un enjeu de première heure pour la CCIRS. «La circulation nord-sud va relativement bien, mais la circulation est-ouest est déficiente», estime-t-il.

L’année dernière, une importante délégation d’entreprises et d’élus de la Rive-Sud s’est réunie afin de réclamer l’élargissement de l’autoroute 30, un lien névralgique pour tous ces acteurs.

En campagne électorale, le premier ministre désigné François Legault avait promis son élargissement à l’intérieur d’un premier mandat.

«Le premier lundi d’octobre, j’étais heureux dans mon salon», illustre le président de la Chambre. «On va maintenant s’assurer que la CAQ respecte son engagement».


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.