Actualités

Tragique accident de Jean Lapierre: une erreur du pilote est à l'origine de l'écrasement

Tragique accident de Jean Lapierre: une erreur du pilote est à l'origine de l'écrasement
Aimée Lemieux
le 10 janvier à 13:00

L'approche non stabilisée du pilote de La Prairie, Pascal Gosselin, est à l'origine de l'écrasement du petit appareil commercial aux Îles-de-la-Madeleine en mars 2016, qui a coûté la vie à sept personnes dont le chroniqueur politique Jean Lapierre, révèle le rapport d'enquête du Bureau de la sécurité des transports (BST) publié aujourd'hui.

Le 29 mars 2016, l'avion qui compte des membres de la famille de l'ex-ministre Jean Lapierre, le pilote et le copilote quitte l'aéroport de Saint-Hubert pour un vol de deux heures.

 

Dans les dernières minutes, le pilote Pascal Gosselin augmente rapidement la vitesse alors qu'il se trouve à basse altitude, ce qui déséquilibre l'appareil et provoque un mouvement vers la droite, ainsi que la chute abrupte de l'avion.

 

Il réussit à remettre l'appareil à l’horizontale, mais celui-ci finit par percuter le sol, selon le BST.

 

Ce genre d'approche non stabilisée serait «l'un des principaux enjeux» qui mènent à des «accidents tragiques», indique Kathy Fox, la présidente du BST.

 

Par ailleurs, l'avion impliqué, un Mitsubishi MU-2, «présente des défis à piloter, notamment à faible vitesse et surtout durant les applications soudaines de la puissance moteur», indique le rapport du BST.

 

Le directeur de l'aéroport de Saint-Hubert, Michel Beaudoin, affirme lui aussi que ce modèle est «difficile à piloter».

 

Ce dernier a «très bien connu» Pascal Gosselin, puisque son commerce, Aéro Teknik, est annexé à l'aéroport.

 

M. Beaudoin estime en outre que Pascal Gosselin était reconnu par tous comme «un excellent pilote».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.