Actualités

Saint-Constant appuie la déclaration universelle d’urgence climatique

Saint-Constant appuie la déclaration universelle d’urgence climatique
Emilie Tremblay
le 26 avril à 10:35

La Ville de Saint-Constant a appuyé, lors de la dernière séance publique du conseil municipal du 16 avril, la déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Saint-Constant s’engage donc à exercer une pression politique sur les gouvernements provinciaux et fédéraux afin d’engendrer des changements et des discussions sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La déclaration reconnaît que de nombreux changements doivent être faits dans plusieurs secteurs, dont celui du transport et de l’aménagement du territoire afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius.

Celle-ci exhorte les membres de la Communauté métropolitaine de Montréal à adopter rapidement les mesures du Plan métropolitain d’aménagement et de développement du Grand Montréal 2031 qui visent à freiner la hausse des émissions de gaz à effet de serre, notamment par la densification des milieux de vie, l’augmentation de l’utilisation du transport en commun et la protection des milieux naturels et agricoles.

 « Nous ne pouvons nier que nous vivons une période de changement climatique importante. L’hiver dernier a été particulièrement chaotique, influencé par des variations dans les précipitations et les températures. Nous devons donc agir collectivement pour les générations futures », explique Jean-Claude Boyer, maire de Saint-Constant.

Saint-Constant prévoit le reboisement de certains secteurs, comme le secteur B, qui ont dû subir la coupe de frênes à la suite de l’arrivée de l’agrile du frêne. À cela s’ajouteront des arbres sur le site du nouveau Pavillon de la biodiversité et sur la rue Longtin, où d’importants travaux ont eu lieu.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.