Actualités

Quatre candidats de la CAQ rencontrent la mairesse de Longueuil

Quatre candidats de la CAQ rencontrent la mairesse de Longueuil
Aimée Lemieux
le 20 septembre à 18:00

Région longtemps délaissée, Longueuil sera bien représentée à l’Assemblée nationale si c’est un gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) qui prend le pouvoir. Voilà ce que martèlent les candidats de la formation politique qui briguent un mandat dans les quatre comtés de la Ville.

 

Jacinthe-Ève Arel (Laporte), Martyne Prévost (Marie-Victorin), Lionel Carmant (Taillon) et Ian Lafrenière (Vachon) étaient de passage à l’hôtel de ville, jeudi, pour une rencontre avec la mairesse Sylvie Parent, qui a exposé à cette occasion les «grands enjeux». La mobilité et le développement économique ont notamment été abordés.

 

«Ce qu’on reproche aux anciens partis, c’est de ne pas avoir écouté les gens en place. Nous on veut entendre l’ensemble des acteurs pour bien prioriser les besoins de Longueuil. On est les porte-parole des Longueuillois, on est leur porte-voix. C’est ce qu’on vient vous démontrer aujourd’hui», a indiqué Ian Lafrenière.

 

Aucun nouvel engagement n’a été pris à la sortie de cette rencontre. Les candidats ont plutôt réitéré leur intention d’élargir l’autoroute 30 et d’offrir un centre d’entretien de la C-Series à l’aéroport de Saint-Hubert, considéré comme un «joyau de la Rive-Sud».

 

Longueuil veut permettre la consommation de cannabis dans les lieux publics, pas la CAQ

 

TVRS dévoilait cette semaine que Longueuil a l’intention de permettre la consommation de cannabis dans les lieux publics. La Ville entend légiférer comme pour le tabac.

 

Or, la Coalition avenir Québec est ferme : cela ne sera pas permis sous son gouvernement.

 

«On a proposé un cadre pour l’ensemble du territoire québécois. Notre intention est claire: 21 ans pour la consommation de cannabis et pas dans les espaces publics. Là on va aller dans le détail, on verra par la suite. On sait déjà qu’il va y avoir du travail à faire avec les villes et c’est pour ça qu’on est là. On les écoute. On n’a jamais voulu enlever d’autonomie aux villes», commente l’ex-policier du SPVM.

 

Notons que la mairesse Parent s’est déjà entretenue avec les candidats libéraux de Longueuil. Ceux du Parti québécois doivent se présenter à l’hôtel de ville la semaine prochaine.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.