Actualités

Profil financier : des villes de la Rive-Sud au-dessus de la moyenne nationale

Profil financier : des villes de la Rive-Sud au-dessus de la moyenne nationale
Emilie Tremblay
le 07 novembre à 14:20

Le profil financier 2019 des municipalités québécoises a révélé que plusieurs villes de la Rive-Sud se sont distinguées dans la gestion de la dette et dans le taux de taxation.

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) publie annuellement ce rapport sur chacune des villes du Québec pour y dévoiler des indices de santé financière et les comparer entre elles.

Sainte-Julie, Brossard et Saint-Bruno-de-Montarville ont, par exemple, des pourcentages de leur budget accordé au remboursement de la dette à la fois en bas de la moyenne nationale, qui se situe à 19,42 %, et en bas de la moyenne de 35 villes de population de même taille, qui est de 16,25 %. Boucherville se démarque cependant de façon importante puisque le pourcentage de son budget accordé au remboursement de sa dette est de 7,82 %, soit bien en dessous des autres villes et de la moyenne nationale.

À Longueuil, ce pourcentage est de 14,83 %, ce qui se situe également en bas de la moyenne des 10 villes de cette taille et de la moyenne québécoise.

Le taux global de taxation (TGT) uniformisé de ces municipalités est aussi plus bas que la moyenne québécoise, qui est de 1,0233 $. Il s’agit d’un taux théorique que les villes devraient imposer si les revenus de taxes municipales provenaient uniquement d'une taxe générale calculée sur la valeur foncière uniformisée.

Le plus haut taux est parmi les municipalités précédentes est à Longueuil, où il est de 0,96 $, ce qui est tout de même en bas de la moyenne du Québec, à 1,0233 $, mais plus haut que la moyenne montérégienne, qui est de 0,9357 $. Sainte-Julie, Saint-Bruno-de-Montarville, Brossard et Boucherville ont des TGT respectifs de 0,8638 $, 0,8263 $, 0,7992 $ et 0,7829 $.

La mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, a souligné que pour la huitième année consécutive, Sainte-Julie est l’une des municipalités de sa taille les mieux gérées au Québec. « Lors de chaque exercice budgétaire annuel, le conseil municipal demande aux gestionnaires d’innover pour poursuivre l’amélioration des services et infrastructures tout en limitant les dépenses. On en voit le résultat et nous saluons le travail des employés à cet effet, d’autant plus que nous avons même réussi à améliorer encore nos excellentes performances de 2018. »

 


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.