Actualités

Plus de 500 000 $ pour combattre l’agrile du frêne en 2019 à Saint-Bruno-de-Montarville

Plus de 500 000 $ pour combattre l’agrile du frêne en 2019 à Saint-Bruno-de-Montarville
Emilie Tremblay
le 06 mars à 12:00

Saint-Bruno-de-Montarville dépensera 526 000 $ en 2019 dans son plan d’action pour ralentir la progression de l’agrile du frêne. L’argent provient des surplus budgétaires de la Ville et la majorité servira à l’abattage de frênes et à la plantation d’arbres.

En effet, la Ville planifie des dépenses de 250 000 $ pour l’abattage d’environ 392 frênes et 179 000 $ pour la plantation et l’arrosage de 300 nouveaux arbres, tous deux pour le domaine public. Un budget est également alloué pour les services d’un ingénieur forestier, à hauteur de 14 000 $, et pour un arpenteur-géomètre, à hauteur d'environ 1000 $. Finalement, les arbres du domaine public auront aussi droit à un budget de 7000 $. Celui-ci sera utilisé pour le dépistage et le traitement de ceux atteints de l’agrile du frêne.

Les arbres provenant de domaines privés auront aussi droit à du financement de la part de Saint-Bruno-de-Montarville. Encore une fois, les services d’un ingénieur forestier coûteront 30 000 $, un programme de don d’arbres coûtera 40 000 $ et la gestion des résidus de frênes coûtera 5000 $.

En septembre 2019, la Ville réévaluera l’état de santé des frênes restants pour planifier les abattages nécessaires en 2020.

Saint-Bruno-de-Montarville avait procédé à une évaluation en 2015 pour calculer le nombre d’arbres situés dans les parcs, les terre-pleins et les emprises de rue et un total de 11 923 arbres a été inventorié, dont 1358 frênes, l’équivalent de 11 %.

Depuis 2015, la Ville a abattu un total de 1528 frênes et a planté 1861 arbres.

Rappelons que l’agrile du frêne a fait son apparition sur le territoire de la Ville en 2013. Le petit insecte se nourrit du bois sous l’écorce du frêne, ce qui affecte le système de circulation de la sève et peut causer la perte de l’arbre.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.