Actualités

Montérégie : Distribution de permis spéciaux pour la récolte de cerfs sans bois

Montérégie : Distribution de permis spéciaux pour la récolte de cerfs sans bois
Juliette Poireau
le 27 mai à 09:30

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) vise à contrôler les populations de cerfs de Virginie en délivrant annuellement des permis spéciaux permettant la récolte de cerfs sans bois, c’est-à-dire les biches et les faons, dans certaines zones de chasse ciblées, dont en Montérégie.

« En Montérégie, la population de cerfs de Virginie est particulièrement dense », explique Caroline Charron, biologiste et conseillère à l’aménagement de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Montérégie.

« L’objectif des permis est de contrôler les populations à un niveau acceptable. L’abattage de femelles sert à limiter le nombre de naissances. C’est pourquoi on privilégie la récolte de cerfs sans bois. Également, la chasse de cerf avec bois peut impliquer que le chasseur attendra le cerf avec les plus beaux bois possible, quitte à en laisser passer », détaille la biologiste.

Ces permis spéciaux sont donnés par tirage au sort et autorisent le titulaire à chasser les cerfs sans bois dans la zone ou partie de zone ciblée, pendant une période où seule la chasse au cerf avec bois est permise. Cette année, la période de chasse est du 3 au 16 octobre et du 7 au 15 novembre. Pour plus de détails, consultez le calendrier.

Tous les chasseurs québécois sont admissibles à ce tirage, dont la période d’inscription se termine le 10 juin.

Outre le tirage, un certain nombre de permis est réservé spécifiquement aux propriétaires des zones ciblées possédant une propriété de 4 hectares et plus de terrain. Ainsi, les producteurs agricoles ou forestiers et les propriétaires de ces terres sont privilégiés pour obtenir un permis.

Environ 39 300 permis seront tirés en 2020.

L’émission de ces permis vise le contrôle des populations de cerfs de Virginie en vue d’atteindre les objectifs de densité du Plan de gestion du cerf de Virginie.

Dans les secteurs où il y a de fortes densités de cerfs, plusieurs problèmes de cohabitation peuvent surgir, notamment à cause des collisions routières, des dommages aux cultures agricoles et forestières ou aux plantes ornementales.

« Pour l’UPA, une grande population de cerfs engendre des dommages pour nos maraîchers et les producteurs forestiers », commente Caroline Charron.

La limite de prise est de 2 cerfs de Virginie par chasseur par année, dont 2 permis sont nécessaires. Un chasseur peut donc avoir un permis régulier (pour cerf avec bois) et un permis spécial (pour cerf sans bois).

Pour recevoir un permis spécial, il faut s’inscrire au tirage effectué par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) au www.sepaq.com/tirages (permis spéciaux de cerfs sans bois) ou par téléphone au numéro sans frais 1 800 665-6527.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.