Actualités

MISE À JOUR Adolescentes abordées par des inconnus sur la Rive-Sud: la commission scolaire Riverside met en garde

MISE À JOUR Adolescentes abordées par des inconnus sur la Rive-Sud: la commission scolaire Riverside met en garde
Pascal
le 12 février à 20:00

La commission scolaire Riverside a publié jeudi matin un communiqué affirmant que des adolescentes de la Rive-Sud avaient été abordées par des hommes qu’elles ne connaissaient pas.

Riverside a fait cette annonce relativement aux récentes fugues qui ont retenu l’attention du côté de Laval.

Le directeur général de la commission scolaire, Sylvain Racette, a affirmé par communiqué qu’une enquête policière était en cours, sans offrir plus de détails sur cette dernière.

Selon lui, il est impératif que «les parents, les membres de la direction et les enseignants soient vigilants et entament sans tarder un dialogue avec leurs jeunes.»

M. Racette n’a pas confirmé que les cas proviennent d’adolescentes de ses écoles. Il s’est contenté de dire que «des informations avaient été portées à son attention» et qu’elles étaient «suffisamment graves» pour informer la communauté sur la problématique.

La commission scolaire a indiqué que l’intention de cet avertissement n’était pas de semer la panique, mais plutôt de s’assurer que tous les membres des écoles et de la communauté soient conscients du «danger potentiel qui plane.»

Une enquête policière

En fin d’après-midi jeudi, la porte-parole de la police de Longueuil, Mélanie Mercille, a dit ne pas être même en mesure de confirmer qu’une enquête policière était en cours, malgré ce que la commission scolaire a affirmé.

Ce matin, la police de Longueuil a finalement contacté TVRS pour confirmer qu’une enquête policière était bel et bien en train d’être menée.

Tommy Lacroix, un autre porte-parole du corps policier, a affirmé que les cas qui lui ont été relayés provenaient tous de l’école secondaire Centennial Regional, située dans l’arrondissement de Greenfield Park, à Longueuil.  Il n’a toutefois pas voulu dévoiler le nombre exact d’adolescentes concernées.

«Dans tous les cas, il s’agit d’adolescents qui ont approché des adolescentes sur Facebook. Tous les partis sont donc d’âge mineur», a-t-il tenu à préciser.

La police de Longueuil a d’ailleurs voulu rappeler aux parents de demeurer vigilants en ce qui concerne les échanges que leurs jeunes entretiennent sur les réseaux sociaux.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.