Actualités

Les maires dissidents préparent leur retrait de l’agglomération

Les maires dissidents préparent leur retrait de l’agglomération
Une étiquette de la campagne contre l'agglomération (Courtoisie Brossard)
Pascal Dugas Bourdon
le 20 février à 10:00

Lassés par l’inaction du ministre Martin Coiteux dans le dossier, les maires dissidents ont annoncé qu’ils mettront bientôt sur pied un «plan d’action» en vue de quitter l’agglomération de Longueuil.

Rappelons que les maires de Brossard, Saint-Bruno et Saint-Lambert réclament depuis plusieurs mois que la gestion et le financement de l’agglomération soient modifiés, car jugés inéquitables.

«En octobre dernier, nous interpellions le ministre des Affaires municipales en lui mentionnant qu’il fallait réformer ou démanteler l’agglomération de Longueuil. Sans réforme, nous devrons donc envisager de quitter cette agglomération inéquitable pour nos citoyennes et citoyens», a expliqué par communiqué le maire de Saint-Lambert, Alain Dépatie.

Les trois maires affirment malgré tout que M. Coiteux «reconnaît que l’agglomération de Longueuil souffre de problèmes persistants depuis sa création».

Les maires sont restés très discrets sur le processus qui allait mener au divorce.

En octobre dernier, les maires avaient toutefois affirmé, dans un communiqué de presse, qu’une éventuelle séparation de l’agglomération de Longueuil se ferait «par voie de référendum».

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, a préféré ne pas se prononcer concernant l'annonce des trois villes liées. 

Rappelons que Boucherville, qui fait également partie de l'agglomération de Longueuil, ne fait pas partie de ce mouvement de contestation contre l'agglomération. 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.