Actualités

Les employés de Mométal manifestent devant l’hôtel de ville de Longueuil

Les employés de Mométal manifestent devant l’hôtel de ville de Longueuil
Emilie Tremblay
le 07 mai à 16:35

Quelques dizaines d’employés de l’entreprise de Varennes Mométal ont manifesté mardi après-midi devant l’hôtel de ville de Longueuil exigeant à la Ville de payer une facture de plusieurs millions pour la structure métallique de la passerelle Normandie.

Mométal avait été mandaté par le Groupe TNT, à titre de sous-traitant, pour faire cette structure métallique. Or, selon le syndicat, un litige entre Groupe TNT et Longueuil empêche Mométal de recevoir l’argent qui lui est dû.

L’entreprise affirme avoir dû fermer ses portes la semaine dernière par manque de liquidités, et ne peut plus payer ses 140 travailleurs. Les représentants du Syndicat des Métallos ont demandé une rencontre avec la Ville de Longueuil afin de trouver une solution pour éviter la perte de ces emplois.

Selon le représentant syndical du Syndicat des Métallos, Guy Godette, l’entreprise pourrait fermer ses portes ou faire faillite.

Plusieurs employés sont dans l’incertitude quant à leur futur, dont Yves Yergeau, assembleur chez Mométal. « On a perdu nos jobs, on nous a appelés une journée d’avance pour nous le dire. Moi, ça fait 17 ans que je travaille [chez Mométal], d’autres c’est plus et du jour au lendemain, on a plus d’ouvrage », a déploré M. Yergeau.

Peu après le début de la manifestation, vers 15 h, Longueuil a affirmé vouloir organiser une rencontre entre Mométal, Groupe TNT et la Ville. La date et l’heure n’ont pas encore été déterminées. Si la Ville a acquiescé à la demande de rencontre, il s’agit d’un pas insuffisant pour Guy Godette. « Ils savent qu’il y a des emplois en jeu dû au litige et ça leur met de la pression. Les batailles légales c’est une chose, mais les travailleurs ont complété ce contrat-là, ils devraient minimalement avoir un déboursé de la Ville. »

Selon La Presse, le litige concerne le chantier de reconstruction de la passerelle. Il a été suspendu à la suite d’allégations de problèmes de conformité d’une structure fabriquée par Mométal, ce qui a retardé l’inauguration de la passerelle. Si au départ elle devait être prête en octobre 2017, elle a finalement été ouverte au public en septembre 2018, ce qui a occasionné des frais de 6000 $ par jour au Groupe TNT.

Groupe TNT soutient que le problème de non-conformité allégué par la Ville de Longueuil pour arrêter les travaux est non fondé. Les deux compagnies affirment avoir des expertises indépendantes pour le prouver. Selon eux, la Ville refuse d'admettre sa faute et de rembourser l'entrepreneur et son sous-traitant.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.