Actualités

Journal St-Lambert: le propriétaire porte en appel le jugement de la Cour supérieure

Journal St-Lambert: le propriétaire porte en appel le jugement de la Cour supérieure
Aimée Lemieux
le 10 mai à 14:00

Les publications Leonardo, propriétaire du Journal St-Lambert, porteront en appel le jugement de la Cour supérieure qui donnait gain de cause à la Ville de Saint-Lambert et aux autres demandeurs dans leur poursuite en diffamation à l’endroit du Journal St-Lambert.

 

Le tribunal qui entendra la cause de David Leonardo en appel pourra ainsi renverser la décision de la juge Marie-Claude Armstrong, rendue le 27 mars dernier, qui ordonnait à monsieur Leonardo de payer 130 000 $ en dommages et intérêts.

 

De son côté, la Ville de Saint-Lambert entend «prendre les actions nécessaires pour défendre ses intérêts et ceux des autres demandeurs», selon ce qui est indiqué dans un communiqué émis par la Ville.

 

Toutefois, étant donné les circonstances, la Ville ne commentera pas davantage le dossier.

 

Retour sur les faits

 

En mai 2012, la Ville de Saint-Lambert avait déposé une poursuite en injonction permanente et en dommages et intérêts contre le Journal St-Lambert et son éditeur, David Leonardo.

 

La requête faisait suite à plusieurs rubriques du journal composées «d’informations et d’opinions fausses, teintées de partialité et portant atteinte de façon importante à l’intégrité et à la réputation d’employés, de cadres, d’élus et de l’administration municipale en général», indiquait alors le communiqué diffusé par la Ville de Saint-Lambert.

 

Les propos diffamatoires avaient été tenus à l’endroit de Philippe Brunet, ancien maire de Saint-Lambert, Michèle Verrreault Lortie, ancienne directrice générale de la Ville, François Boissy, Francis Dumais, Gilles Girard, Gilles Therrien, conseillers municipaux, et Georges Pichet, alors employé de la Ville et maintenant directeur général.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.