Actualités

Inconduites sexuelles dans les bibliothèques de Longueuil : la Ville installera des caméras de surveillance

Inconduites sexuelles dans les bibliothèques de Longueuil : la Ville installera des caméras de surveillance
Aimée Lemieux
le 19 septembre à 11:00

Après un reportage publié par le Courrier du Sud, faisant étant des inconduites sexuelles de certains usagers des bibliothèques de Longueuil, la Ville annonce que des caméras de surveillance seront installées rapidement dans toutes ses bibliothèques.

 

Le média révélait mardi que des employés, qui ont accepté de témoigner sous le couvert de l’anonymat, ont été la cible de contacts sexuels, de harcèlement et d’agressions sur leur lieu de travail.

 

La Ville de Longueuil a décidé de faire le point à la suite de cette publication, rappelant que c’est « tolérance zéro » envers le harcèlement dans ses bibliothèques municipales.

 

En plus des caméras de surveillance, les individus qui font l’objet de plaintes répétées seront exclus du réseau des bibliothèques, a indiqué la Ville par voie de communiqué.

 

Parmi les mesures déjà en place, notons qu’une formation pour intervenir auprès d’une clientèle avec des comportements harcelants a été offerte à l’ensemble du personnel des bibliothèques. Un registre des usagers suspendus a également été mis sur pied.

 

Le porte-parole de la Ville, Louis-Pascal Cyr, concède toutefois qu’il « faut aller plus loin » malgré les mesures prises antérieurement. « Les bibliothèques de Longueuil sont des lieux sécuritaires [...], mais il demeure inacceptable que les agissements d’une minorité viennent empoisonner le quotidien de nos employés », dit-il.

 

Les employés qui souhaitent rencontrer la direction de la Ville pourront le faire dans les prochains jours, indique-t-on.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.