Actualités

Deux employés de la mairesse Parent sont remerciés

Deux employés de la mairesse Parent sont remerciés
Aimée Lemieux
le 27 septembre à 10:55

Deux proches de la mairesse Parent ont été remerciés, mardi. Si la nature de cette décision demeure confidentielle, il semble clair qu'après un an à la tête de la municipalité, le cabinet doit faire peau neuve.

 

En poste depuis neuf ans, Stéphane Bouchard a amorcé son mandat auprès de Caroline St-Hilaire comme conseiller stratégique. Alexandra Bélisle, attachée de presse, a elle aussi joint le cabinet de l’ex-mairesse, mais il y a de cela trois ans.

 

Au lendemain des élections municipales de novembre 2017, les deux employés ont participé à la transition de cabinets.

 

«C’est sincèrement difficile à prendre comme décision», commente Simon Lajoie, chef de cabinet. «Il y a des évaluations personnelles qui sont faites. Évidemment, leur contenu nous appartient. Ce que je peux dire, c’est qu’en cours de route, nos besoins et nos alignements se précisent. On sait ce qu’on veut comme profil, on sait où on veut amener la Ville», explique-t-il.

 

La rencontre avec les deux employés s’est faite «correctement, cordialement, avec une poignée de main», précise Simon Lajoie.

 

«Dans un cabinet, on est comme une petite famille», illustre le chef. Alexandra Bélisle et Stéphane Bouchard «continueront d’être des alliés, mais de façon différente».

 

Surprise

 

Joint par TVRS, Stéphane Bouchard avoue avoir été «surpris» lorsqu’on lui a fait l’annonce, surtout qu’«on ne m’a pas donné de raison comme telle».

 

Après deux mandats avec Caroline St-Hilaire, «Sylvie Parent m’a demandé de faire la campagne avec elle, de l’aider pour la transition et de poursuivre au cabinet», note-t-il.

 

Demeure-t-il en bon terme avec la mairesse Parent et son équipe? «Ça fait 31 ans que je suis en politique municipale. J’ai traversé beaucoup de tempêtes depuis ces années-là. Pour me déchirer de Longueuil, ça va prendre pas mal de choses», explique Stéphane Bouchard.

 

Pour la suite, «tout est ouvert». «Il est trop tôt pour pointer quelque chose en particulier, mais je suis en réflexion».

 

Au moment d'écrire ces lignes, Alexandra Bélisle n'avait toujours pas retourné l'appel de TVRS.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.