Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Réouverture des commerces de détail lundi prochain, les commerçants sont prêts

COVID-19 RIVE-SUD : Réouverture des commerces de détail lundi prochain, les commerçants sont prêts
Quartier Dix30 de Brossard
Juliette Poireau
le 20 mai à 11:30

Avec le « feu vert » du gouvernement du Québec concernant la réouverture des commerces de détail du Grand Montréal le 25 mai, les commerçants ont mis en place leurs propres règlements en plus de suivre à la lettre le Guide de normes sanitaires en milieu de travail pour le secteur du commerce de détail – COVID-19 de la CNESST.

Les commerces de détail, oui, mais seulement ceux avec pignon sur rue. Sur la Rive-Sud, on pense notamment au Quartier Dix30 de Brossard qui se veut être un centre commercial extérieur constitué de dizaines de boutiques.

Bien entendu, le Quartier Dix30 souhaite la sécurité autant des employés que des clients en ce contexte de crise sanitaire. Pour ce faire, les horaires sont réduits de la manière suivante : du lundi au mardi de 11 : 00 à 18 : 00, du mercredi au vendredi de 11 : 00 à 19 : 00, et du samedi au dimanche de 10 : 00 à 17 : 00.

Selon les mesures mises en place par le Dix30 lui-même, on retrouve la distanciation physique de deux mètres, grâce à des affiches et des signalisations, l’augmentation du nombre de gardes de sécurité, ainsi que le nettoyage et la désinfection des surfaces fréquemment touchées et des zones les plus occupées. L’installation exige le port du couvre-visage dans les espaces restreints, tels les ascenseurs ou les endroits où la distanciation sociale est difficile. Les employés de l’entretien, de la sécurité et du service à la clientèle en porteront d’ailleurs un en tout temps.

De plus, l’accès aux lieux qui tendent à la création de rassemblement est interdit, notamment les aires de jeu et les fontaines.

Réalité d’une boutique

Pour la boutique de vêtements Frank and Oak située dans le square du Quartier Dix30, les protocoles du centre commercial extérieur sont bien compris, le Guide de normes sanitaires de la CNESST aussi, en plus de la réorganisation même de leur travail.

En effet, l’assistante-gérante de l’établissement, Aurélie Leclerc, explique être « prête à accueillir de nouveau des clients dans ce nouvel environnement. »

Les employés travailleront toujours au nombre de trois afin de respecter la distance physique entre eux et de pouvoir servir les clients adéquatement. Uniquement cinq clients à la fois seront admis dans le magasin, et seules deux cabines d’essayage seront disponibles en même temps. « Avec quatre cabines, le fait d’en ouvrir que deux à la fois permet de les nettoyer après chaque utilisation », explique Mlle Leclerc.

« On s’attend à des files d’attente qui pourraient durer une heure si les cinq clients souhaitent tous essayer », ajoute-t-elle.

L’aménagement de la boutique est aussi revu, désormais, il n’y aura qu’un seul vêtement par modèle, et les clients devront faire une liste de ce qu’ils veulent essayer. « On va devoir aller chercher les vêtements dans le back store pour les faire essayer au client. Les morceaux non choisis seront entreposés en arrière pendant 48 heures avant de les faire essayer à nouveau à quelqu’un d’autre », détaille Aurélie Leclerc.

« Il faut comprendre que ce ne sera pas du tout comme du magasinage habituel, on n’a pas le temps de flâner, les clients qui viennent doivent savoir ce qu’ils cherchent. On ne peut plus passer des heures à essayer des dizaines de vêtements juste pour se faire plaisir malheureusement », confie la jeune femme.

Une station pour se laver les mains se trouvera à l’entrée du magasin et les employés devront porter un masque en tout temps.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.