Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Protection performante pour les pompiers de La Prairie

COVID-19 RIVE-SUD : Protection performante pour les pompiers de La Prairie
Photo : Gracieuseté
Juliette Poireau
le 07 avril à 13:00

En cette période de pandémie de COVID-19, la Ville de La Prairie dote ses pompiers d’équipement de protection respiratoire ultraperformant dans le but de maintenir son service de premiers répondants et d’assurer la sécurité des employés.

En effet, la Ville a fait l’acquisition d’adaptateurs qui sont équipés de cartouches de protection respiratoire. Ces cartouches se fixent directement sur les pièces faciales de l’équipement des pompiers, comme le montre la photo ci-dessus. De plus, ce nouveau matériel offre un degré de protection respiratoire bien supérieur aux masques N95 et contribue à protéger le visage contre la projection de gouttelettes des patients.

Outre la pandémie actuelle, la durée de vie de l’équipement n’est pas limitée comme celle des masques habituellement utilisés dans le milieu de la santé, et pourront donc resservir. Le directeur du Service de sécurité incendie de La Prairie, Marc-André Breton, se réjouit de cette acquisition qui est, pour lui, « une mesure de protection de grande importance ».

La priorité du maire, Donat Serres, demeure la sécurité de la population. Par voie de communiqué, il a déclaré : « La situation exceptionnelle que nous vivons demande des réponses à la hauteur des enjeux en cause. Il est primordial d’assurer la protection de nos citoyens et, pour ce faire, nos pompiers, qui sont aussi premiers répondants, doivent pouvoir faire leur travail en toute sécurité. Il s’agit d’un service essentiel. »

D’autres mesures ont été établies pour protéger les pompiers, notamment la désinfection et la décontamination quotidienne de la caserne et des équipements, et une nouvelle procédure de contrôle des risques lors des interventions. « Par exemple, lorsque les pompiers sont appelés pour un incendie, l'évacuation se fait désormais à l'extérieur du bâtiment », explique le directeur, Marc-André Breton. Les deux mètres de distanciation sociale sont respectées, et l'objectif est d'éviter le contact entre les résidents.

À la caserne, afin de réduire au minimum les occasions de contacts entre les employés qui doivent se croiser lors des changements de quart de travail et, par la même occasion, le risque de contamination, l’horaire de travail des pompiers a été modifié pour des horaires rotatifs de 24 heures.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.