Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Les citoyens au rendez-vous pour l’ouverture des parcs nationaux

COVID-19 RIVE-SUD : Les citoyens au rendez-vous pour l’ouverture des parcs nationaux
Parc national du Mont-Saint-Bruno
Juliette Poireau
le 25 mai à 15:30

La fin de semaine dernière marquait le premier week-end d’ouverture des parcs nationaux de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) dont font partie les Îles-de-Boucherville et le Mont-Saint-Bruno. Ces deux parcs nationaux de la Rive-Sud ont été les deux territoires les plus occupés de la SÉPAQ.

Le directeur des parcs nationaux des Îles-de-Boucherville et du Mont-Saint-Bruno, Cédric Landuydt, se dit satisfait de cette ouverture qu’il qualifie de « bonne fin de semaine pour commencer la saison. »

Le temps était en effet au rendez-vous, ce qui a contribué au fort achalandage. « De manière générale, on a remarqué beaucoup de sourires. Les gens étaient ravis de retrouver le plein air, marcher et faire du vélo », détaille Cédric Landuydt.

Rappelons que seuls les services de sentiers étaient accessibles la fin de semaine dernière. Depuis ce matin, lundi 25 mai, les citoyens ont l’autorisation d’apporter leurs propres embarcations et profiter des bassins. Les locations d’équipements demeurent suspendues pour l’instant, et toutes les infrastructures; fermées.

Les recommandations et les mesures établies dans les parcs ont bien été respectées globalement. Des employés sont d’ailleurs déployés sur les sentiers pour s’assurer du bon déroulement des visites et du respect des règles sanitaires, notamment la distanciation sociale et l’interdiction de rassemblements de plus de 10 personnes.

La distanciation physique de deux mètres est primordiale, et afin d’éviter les croisements fréquents entre les visiteurs, certains sentiers ont désormais un sens à suivre. « Beaucoup de gens considèrent que marcher est assez sécuritaire, ce qui est vrai, mais quand vous marchez dans un groupe et qu’on accueille 5 000 personnes sur le territoire, on se croise beaucoup. »

Une bonne partie de la clientèle se prête au jeu et suit les balises, alors que certains récalcitrants décident de « se tourner de bord ou d’arracher les pancartes ». « Mise à part le sens des sentiers qui peut être un irritant pour certains clients, tout est bien respecté », assure Cédric Landuydt.

« S’il y a bien un message à faire passer, c’est le fait de bien respecter les mesures, pas seulement pour soi-même, mais surtout pour les autres », confie M. Landuydt.

Le nombre d’employés est déjà au maximum pour répondre à la clientèle. Certains accueillent les visiteurs et leur donnent toute l’information nécessaire dès leur arrivée au parc, alors que d’autres se promènent sur les sentiers.

Cédric Landuydt rappelle que tous les visiteurs doivent acheter leur billet d’entrée en ligne pour accéder au parc, billet qui est vérifié avant d’entrer.  


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.