Actualités

Collusion à Longueuil: une amende de 3000$ pour avoir gardé le silence

Collusion à Longueuil: une amende de 3000$ pour avoir gardé le silence
Courtoisie: Chatelle/Simard inc.
Aimée Lemieux
le 01 mai à 11:00

L'ancien directeur du génie de la Ville de Longueuil, Christian Fallu, est reconnu coupable d'avoir « toléré » un système de partage de contrats entre 2002 et 2009. Une amende de 3000 $ lui est imposée par le Conseil de discipline de l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ).

En janvier 2018, l'ex-haut fonctionnaire avait plaidé coupable d'avoir gardé le silence sur la collusion qui sévissait à Longueuil. Celle-ci s'orchestrait entre cinq firmes de génie qui se partageaient les contrats, des fonctionnaires et deux organisateurs politiques.

 

Ce système comprenait notamment la classification des firmes de génie selon leurs contributions financières au Parti municipal de Longueuil (PML), qui déterminait ensuite l'attribution des contrats municipaux. « Les plus généreux donateurs héritaient de la part la plus importante des contrats », rappelle l'OIQ.

 

En fermant les yeux sur cette structure, Christian Fallu est contrevenu à l'un des articles du Code de déontologie des ingénieurs, qui énonce qu'un professionnel « ne doit pas se prêter à des procédés malhonnêtes ou douteux ni [les] tolérer ».

 

Parmi les facteurs pris en compte pour déterminer la sanction de l'ex-directeur, le Conseil de discipline signale qu'«il ne s'agit pas d'un acte isolé étant donné le comportement dérogatoire reproché à l'intimé entre les années 2002 et 2009 », une période qui « suppose une continuité et une répétition dans le temps ».

 

Comme facteurs atténuants, M. Fallu a d'emblée reconnu ses fautes devant le tribunal et n'a aucun antécédent disciplinaire, peut-on lire dans la décision du Conseil de discipline.

 

Christian Fallu est à la retraite depuis février 2015.

 

Le Conseil de discipline de l'OIQ rappelle que ses sanctions ont pour objectif de protéger le public en dissuadant les professionnels de récidiver.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.