Actualités

Collusion à Longueuil: la Ville fait le point

Collusion à Longueuil: la Ville fait le point
Aimée Lemieux
le 15 janvier à 16:00

Flouée par cinq firmes de génie entre 2002 et 2009, la Ville de Longueuil «étudie toutes ses options en matière de recours légaux» et n'écarte pas la possibilité de traîner en justice ces entreprises afin de récupérer les sommes perdues.

Le Journal de Montréal a mis en lumière la collusion dans l'octroi de contrats qui s'est orchestrée à l'hôtel de ville entre 2002 et 2009 par cinq firmes de génie et les attachés politiques des anciens maires Claude Gladu et Jacques Olivier.

 

Dans une mise au point envoyée aux médias, la Ville de Longueuil «réitère sa volonté de lutter contre toutes les formes de collusion» et entend poursuivre «sans relâche» ses efforts pour éviter ces pratiques frauduleuses.

 

La Ville affirme par ailleurs «qu'aucune des personnes mentionnées dans l'article n'est à l'emploi de Longueuil», bien que la culpabilité de ces personnes n'ait pas été démontrée.

 

Le processus actuel d'octroi de contrats «répond à tous les standards en la matière» et Longueuil a collaboré activement à toutes les enquêtes possibles lorsqu'elle a été sollicitée, ce qui confirme sa bonne foi, explique la direction des communications et des affaires publiques.

 

Programme de remboursement volontaire (PRV)

 

Bien que le programme n'existe plus depuis décembre 2017, la Ville a participé au PRV, mis en place par le gouvernement du Québec, afin que les firmes de génies et autres entreprises versent une partie des sommes qu'ils ont obtenues par la fraude ou la collusion.

 

Longueuil s'estime «satisfaite» des montants retrouvés par le PRV.

 

Bureau d'inspection contractuelle

 

En août 2017, la Ville de Longueuil avait annoncé qu'elle mettrait en place cette année un Bureau d'inspection contractuelle, un organisme qui veillera à la lutte à la corruption et à la collusion dans l’octroi de contrats avec les fournisseurs de la Ville.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.