Actualités

Bruit à Saint-Lambert: nouveau maire, nouvelle vision

Bruit à Saint-Lambert: nouveau maire, nouvelle vision
Courtoisie: Tourisme Montréal
Aimée Lemieux
le 17 novembre à 15:18

Dans le dossier du bruit à Saint-Lambert, la Ville devra «faire des concessions», affirme le maire Pierre Brodeur.

«Il est encore trop tôt pour dire à quel moment les démarches pourront se faire, mais je veux rapidement entreprendre des discussions avec la mairesse de Montréal, le promoteur Evenko et certains élus, dont Nicole Ménard», explique le maire de Saint-Lambert.

 

L'issue des élections municipales du 5 novembre change assurément la dynamique des échanges, estime-t-il également.

 

«Sans vouloir porter ombrage à la carrière de M. Coderre, je pense que nous aurons plus de faciliter à mener des négociations avec Valérie Plante. En campagne électorale, elle a démontré qu'elle est près des citoyens et qu'elle est ouverte aux discussions», dit Pierre Brodeur.

 

Les frais d'avocats, qui ont grimpé à 622 000$ depuis les premiers recours aux tribunaux, sont maintenant sur la glace.

 

«L'argent des contribuables, on ne la reverra plus. Je veux être conséquent à partir de maintenant. Je suis optimiste que nous pourrons discuter et nous entendre».

 

Ajustements à prévoir

 

«On vit dans un monde de négociations et de concessions. Dire qu'on va tout régler, qu'on va obtenir tout ce qu'on veut, c'est impensable», explique M. Brodeur.

 

«La Ville devra faire des concessions. À la première rencontre, on va tenter de connaître le nombre d'événements prévus pour la prochaine année ainsi que la nature de la programmation. Je suis certain qu'on peut s'entendre sur le nombre de décibels de certains de ces spectacles».

 

En 2018, des gains au profit des résidents de Saint-Lambert seront faits dans le dossier, assure le maire.

 

Saint-Lambert n'a toutefois pas l'intention de «nuire à Montréal», cette métropole qui accueille plusieurs événements internationaux d'envergure.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.