Actualités

Brossard : Un contrat, déjà controversé, coûte 10 000 $ de plus que prévu

Brossard : Un contrat, déjà controversé, coûte 10 000 $ de plus que prévu
Pascal Dugas Bourdon
le 19 octobre à 15:55

Un contrat en relations publiques octroyé par Brossard coûtera finalement 10 000 $ plus cher que prévu parce que le plus bas soumissionnaire s’est désisté. L’octroi de ce contrat avait déjà soulevé l’indignation de l’opposition, le mois dernier, parce qu’on jugeait impertinent de faire appel à une firme de communication externe. Le contrat avait quand même été alloué à la firme Tact Intelligence-Conseil pour quelque 67 000 $. Hier, en raison du désistement du plus bas soumissionnaire, c’est plutôt l’entreprise Enigma Communications qui s’est vu attribuer le contrat, cette fois pour plus de 77 000 $. «La Ville nous demande de donner le contrat au second soumissionnaire, qui coûte 10 400 $ de plus, sans rien réclamer à celui qui s’est désisté. Je suggère de retourner en appel d’offres, sinon d’annuler le contrat», a expliqué le chef de l’opposition, Antoine Assaf. Son de cloche similaire du côté de la conseillère indépendante Doreen Assad, qui elle va plus loin et demande à ce que le soumissionnaire qui s’est désisté rembourse à la Ville la différence de 10 000 $. À l’instar du mois dernier, Mme Assad a également contesté la pertinence de l’octroi d’un tel contrat, affirmant que le service interne des communications a les ressources nécessaires pour répondre à la demande. «Relation avec un client» Le directeur des communications à Brossard, Alain Gauthier, a expliqué que la firme avait dû se désister parce qu’elle avait «une relation avec un client qui pouvait entrer en conflit [d’intérêt] avec la Ville de Brossard.» M. Gauthier n’a toutefois pas pu expliquer pourquoi la firme ne s’était pas rendu compte de ce possible conflit d’intérêts avant de soumissionner. Quant à la possibilité que Tact Intelligence-Conseil rembourse à la Ville l’écart de 10 000 $ présent entre les deux soumissions, M. Gauthier a simplement indiqué que le conseil de Ville n’en avait pas fait la demande. M. Gauthier n’a pas non plus voulu dévoiler lequel des clients de la firme posait problème dans l’attribution de ce contrat.  


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.