Actualités

Bras de fer à la première séance du conseil municipal à Longueuil

Bras de fer à la première séance du conseil municipal à Longueuil
Aimée Lemieux
le 22 novembre à 10:00

Les échanges étaient musclés entre l'équipe de la mairesse et les élus de l'opposition, lundi soir, à la première séance du conseil municipal de la Ville de Longueuil.

«Comme mairesse élue, je prends acte du verdict de la population et du fait que mon parti est minoritaire et je m'engage à agir en conséquence. Les élus qui forment l'opposition doivent eux aussi accepter le fait que j'ai été élue par l'ensemble des citoyens du territoire comme premier magistrat de la Ville», a rappelé d'entrée de jeu Sylvie Parent.

 

La mairesse a poursuivi son mot sous le signe de l'unité, en indiquant que les élus ont «l'obligation de travailler ensemble dans l'harmonie pour faire avancer Longueuil».

 

«Pour passer de la parole aux actes, vous verrez ce soir que notre administration laisse aux représentants provenant d'autres partis la place qui leur revient au sein des commissions du conseil municipal et d'agglomération», a dit la mairesse.

 

Position renversée

 

L'opposition a plutôt profité de sa majorité pour s'imposer.

 

Des postes clés devaient être pourvus hier soir, notamment à la Commission des finances et des ressources humaines de la Ville, à la Commission du budget, des finances et de l'administration de l'agglomération de Longueuil, ainsi qu'au conseil d'administration du Réseau de transport de Longueuil (RTL).

 

Xavier Léger, Nathalie Boisclair, Jonathan Tabarah, Benoît L'Écuyer, Robert Myles et Éric Beaulieu, le seul élu d'Action Longueuil, siégeront à la Commission des finances et des ressources humaines, qui est chargée de préparer le budget, entre autres.

 

La Commission du budget, des finances et de l'administration de l'agglomération de Longueuil est entièrement composée d'élus de l'opposition, soit Xavier Léger, Jonathan Tabarah, Nathalie Boisclair, Jacques E Poitras, Steve Gagnon et Robert Myles.

Quant aux nominations au sein du conseil d'administration du RTL, «aucun des six membres proposés n'est d'Action Longueuil», a déploré Sylvie Parent.

Elles ont été fixées «rapidement» hier puisque l'organisation doit adopter son budget prochainement, a rappelé Benoît L'Écuyer.

 

Par ailleurs, les élus ne sont pas parvenus à désigner le président du conseil pour les quatre prochaines années. Michel Lanctôt, conseiller du district Antoinette-Robidoux, l'était temporairement mardi soir.

 

Partisanerie de part et d'autre

 

Le comité exécutif sera composé en majorité d'élus d'Action Longueuil. Les conseillers Éric Beaulieu et Monique Bastien se joindront à la mairesse.

 

«Certains élus de Longueuil Citoyen ont été approchés. On leur a demandé de siéger comme indépendant s'ils voulaient être membres du comité exécutif. On a été très surpris de cette façon de faire», indiquait mardi Josée Latendresse.

 

Sylvie Parent admet avoir fait des «approches individuelles avec certaines personnes», qui seraient «toujours en période de réflexion».

 

Madame Parent «n'exigerait» pas pour le moment que les élus soient indépendants s'ils siègent sur le comité exécutif, mais dit qu'elle «verra pour la suite des choses».

 

Deux sièges doivent toujours être comblés.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.