Actualités

300 000 FONCTIONNAIRES DE L'ÉTAT QUÉBÉCOIS DÉSINDEXÉS!

300 000 FONCTIONNAIRES DE L'ÉTAT QUÉBÉCOIS DÉSINDEXÉS!
Par Michel Morin, journaliste, retraité
le 07 janvier à 11:00

300 000 FONCTIONNAIRES DE L'ÉTAT QUÉBÉCOIS DÉSINDEXÉS! 

Les retraités de l'État québécois ont été les victimes du gouvernement Lévesque. Dans mon livre à moi, et j'en ai vu d'autres, il s'agit d'un scandale incroyable, sans précédent dans les annales.

Depuis, c’est l’omerta : personne ne parle de ce scandale équivalent à une attaque frontale sur les 300 000 fonctionnaires de l’État québécois et leurs régimes particuliers, comme le RREGOP, le RRE, le RRF, le RRCE et le RRAPSC.

Des pertes de revenus depuis 1982, pour les fonctionnaires qui ont pris leur retraite, de 10 000 $, 30 000 $, voire 70 000 $. Rien que ça! 

D’abord, faisons une distinction, entre ces régimes et le Régie des rentes du Québec, le RRQ auquel ont accès tous les Québécois, qu’ils soient fonctionnaires ou pas. Cette année il est indexé à 2,3 %. Il l’a toujours été, il n’a jamais été désindexé comme les régimes particuliers des fonctionnaires de l’État que l’on vient d’évoquer.

En 1982, le gouvernement Lévesque l'aurait peut-être désindexé mais il n'a pas osé le faire parce que le régime fédéral, le Régime de  pensions du Canada, qui est l’équivalent du Régime des rentes du Québec, dans les autres provinces, n'a pas été désindexé! À ma connaissance, on n’y a même pas songé, malgré la hausse des taux d’intérêt!

Par contre, le régime des enseignants, pour prendre cet exemple parmi d'autres régimes désindexés par les péquistes (RREGOP, RRE, RRF, RRCE ET RRAPASC), a été pleinement désindexé depuis 1982.

Le vrai "coup de poignard" c'était celui-là, à l'endroit des 300 000 fonctionnaires de l'ÉTAT QUÉBÉCOIS!

Depuis 2000, le régime de retraite des enseignants (RRE), comme les autres qu’on vient de citer, est à demi-indexé; c'est-à-dire que les enseignants vont recevoir 1,15 % du régime qui leur est propre; et 2,3 % du Régime des rentes du Québec. Mais attention! Tout est dans les détails! Tous les enseignants qui ont pris leur retraite entre 1982 et 2000 ne pourront jouir de cette indexation à 50 % de l’augmentation du coût de la vie.  Elle est valable que pour les enseignants ayant pris leur retraite après 2000, et que pour ces années là!

Ce sont les employés de l'État qui ont été floués par les péquistes, et en 15 ans, les libéraux de Charest et de Couillard n'ont pas corrigé cette situation, fondamentalement injuste pour les 300 000 fonctionnaires de l'État québécois.

À noter que les "fonctionnaires" d'Hydro-Québec, de Loto-Québec, de la SSAQ, etc. n'ont pas été désindexés "eux". Il s'agit donc d'une situation fondamentalement injuste, avec quatre types de "fonctionnaires" de l'État québécois :

  1. les "indexés" qui sont devenus retraités avant 1982;
  2. Les "désindexés" (ayant pris leur retraite entre 1982 et 2000);
  3. les "demi-indexés" (qui ont pris congé du gouvernement entre 2000 et aujourd'hui);
  4. et ceux qui comme les fonctionnaires fédéraux, des tribunaux administratifs (CRTC) et sociétés de la couronne (Radio-Canada), sont "pleinement indexés" au coût de la vie. Exemple : les fonctionnaires retraités avant 1982 auxquels nous venons de faire allusion, plus les gens d'Hydro-Québec, SAAQ, Loto-Québec, SAQ, etc. (Important de noter que les fonctionnaires ayant pris leur retraite avant 1982 jouissent de retraites, toujours pleinement indexées à l'augmentation du coût de la vie).

Imaginez si les péquistes avaient reçu le mandat de faire l'indépendance, à combien de "paniques" nous aurions eu droit! Panique pour les régimes de retraite en 1982 (René Lévesque), panique pour le déficit zéro à la fin des années 90 (Lucien Bouchard).

Globalement, c'est 17 ans 1/2 qui ont été désindexées, c'est l’équivalent de la moitié de la durée de la carrière normale des fontionnaires! Quelle destruction des retraites anticipées!

Bref, un gros coup de poignard des péquistes de René Lévesque qu'ils n'ont pas eu le courage de corriger cette injustice par la suite; pas plus que les libéraux d’ailleurs, avec les 15 dernières années de gestion libérale.

Par Michel Morin, journaliste, retraité

4 janvier 2019

https://retraitesqc.blogspot.com/2019/01/300000-fonctionnaires-de-letat.html


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.