Actualités

Victimes d’un suspect d’agressions sexuelles recherchées

Victimes d’un suspect d’agressions sexuelles recherchées
Jean-Pierre Guertin est accusé d'agressions sexuelles sur une adolescente
Juliette Poireau
le 10 février à 13:30

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) est à la recherche d’autres victimes potentielles de Jean-Pierre Guertin, un professeur retraité d’une soixantaine d’années accusé d’agressions sexuelles.

Pour le moment, une seule plainte formelle a été déposée à l’égard de Jean-Pierre Guertin, en mai dernier, l’accusant d’actes d’ordre sexuel à l’endroit d’une adolescente lors des années 1987 – 1988 alors qu’il était enseignant à l’école secondaire de Mortagne à Boucherville.  

Toutefois, la porte-parole du SPAL, l’agente Mélanie Mercille nous apprend que « deux appels ont été émis depuis ce matin, laissant croire à l’existence d’une deuxième victime ».

Jean-Pierre Guertin a été arrêté le 4 février, mais remis en liberté après sa comparution au tribunal sous plusieurs conditions. « On parle de conditions usuelles, dont de garder la paix et bonne conduite, de ne pas communiquer avec la victime, de ratifier tout changement d’adresse, etc. », détaille l’agente Mercille.

Le suspect a également été professeur à l’école secondaire Gérard-Filion de Longueuil, et a terminé sa carrière à l’école secondaire Jacques-Rousseau, aussi située à Longueuil.

Des éléments d’enquête portent à croire que le suspect a un comportement problématique depuis plusieurs années. De plus, considérant sa profession, il était en contact permanent avec d’autres adolescentes. Le SPAL prévient qu’il est possible que ce sexagénaire ait fait d’autres victimes.

Les enquêteurs du SPAL demandent à toute personne détenant de l’information au sujet des agissements de cet individu de composer le (450) 463-7211. Tous les renseignements transmis seront traités de façon confidentielle.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.