Actualités

Vague de vols de pneus

Vague de vols de pneus
Courtoisie: Point S
Aimée Lemieux
le 15 novembre à 15:09

Plus de 65 pneus ont été volés depuis le 1er novembre sur le territoire desservi par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, un phénomène qui revient à l'automne et au printemps, à point pour la période des changements de pneus.

«C'est immanquable, les voleurs de pneus saisissent les occasions chaque saison», indique le sergent Pierre Tremblay.

 

Les individus et les entreprises ne sont pas à l’abri de ce fléau: dans les cabanons, les garages et dans la cour des concessionnaires, les voleurs récidivent.

 

«Il est essentiel que les gens verrouillent leur cabanon et mettent un rideau pour cacher ce qui se trouve à l'intérieur. Nous recommandons aussi d'installer une lumière à détecteur de mouvement. Les voleurs ne voudront pas courir le risque de se faire coincer», explique M. Tremblay.

 

Les garages, les ateliers et les concessionnaires devraient quant à eux garder les pneus à l'intérieur de l'établissement. «En période d'achalandage, à l'automne et au printemps, les pneus sont souvent à l'extérieur. C'est évidemment plus facile pour les voleurs à ce moment», estime-t-il.

 

Appeler la police pour un vol de pneus, vraiment?

 

«C'est tout à fait nécessaire que les gens nous appellent quand ils se font voler leurs pneus. On ne peut pas juger l'ampleur d'un problème si les gens ne rapportent pas le vol», dit le sergent.

 

Si davantage de plaintes étaient émises au corps policier, les agents pourraient s'ajuster en fonction du phénomène. «On pourrait modifier nos heures de patrouille», assure Pierre Tremblay.

 

«Pour ce qui est de réclamer la somme aux assurances, ce n'est pas mon travail d'inviter les gens à le faire, mais je sollicite définitivement le public à nous appeler s'ils sont impliqués dans une situation de vol de pneus».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.