Actualités

Une nouvelle vie pour les arbres abattus de Longueuil

Une nouvelle vie pour les arbres abattus de Longueuil
Courtoisie: Québec Arbres
Aimée Lemieux
le 25 août à 15:20

Les arbres publics abattus sur le territoire auront une seconde vie, alors qu’un projet d’entente entre la Ville de Longueuil et le Centre de valorisation du bois urbain (CVBU) a été conclu cette semaine par les membres du conseil d’agglomération.

Avec l’enveloppe de 118 000 $ accordée à l’organisme, les conditions nécessaires pour valoriser le bois des arbres publics abattus seront mises en place, indique la Ville de Longueuil.

 

Dans le contexte de la lutte à l’agrile du frêne, Caroline St-Hilaire indique «qu’il s’agit d’une belle occasion de transformer une problématique en opportunité».

 

«Depuis l'arrivée de l'agrile du frêne, toutes les villes de l'agglomération doivent composer avec une grande quantité de bois résiduel issu des abattages. Nous donnons aujourd'hui le feu vert à un projet visionnaire, qui mènera à la mise en place d'une stratégie globale et à long terme de gestion des résidus du bois urbain, en vue de le redistribuer à la communauté », a ajouté la mairesse

 

Le mandat donné au CVBU sera décliné en trois volets. Tout d’abord, une analyse des besoins et des utilisations du bois franc, dans le but de cibler les produits à être développés.

 

Ensuite, un devis technique et un guide municipal seront élaborés. Ils impliqueront des recommandations concrètes à l’intention des villes de l’agglomération, de même que des outils pour permettre de redistribuer cette matière première à la collectivité.

 

Finalement, l’entente prévoit la mise en place d’une infrastructure permanente de valorisation, c’est-à-dire un système de gestion du bois urbain à long terme.


Commentaires

Test

le 25 août à 21:04, par Edgardoimisk, Zakaz

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.