Actualités

Un soutien financier de 50 000 $ pour la Maison Gilles-Carle de Boucherville

Un soutien financier de 50 000 $ pour la Maison Gilles-Carle de Boucherville
IMAGE Alain Plouffe
Emilie Tremblay
le 16 octobre à 15:40

Boucherville a accordé, mercredi matin, un financement de 50 000 $ à la Maison Gilles-Carle de Boucherville, située dans l’ancienne résidence Havre Providence.

Ces sommes ont été attribuées lors de la dernière séance du conseil de ville et serviront principalement à l’aménagement des locaux ainsi qu’à l’achat et l’installation d’équipement informatique, comme des portes codées.

Le maire de Boucherville, Jean Martel, avait pris l’engagement, lors de la dernière élection municipale, de soutenir financièrement l’organisme. « On ne voulait pas que ce soit un budget récurent, mais plutôt des interventions financières ponctuelles », a expliqué M. Martel. Il n’a cependant pas fermé la porte sur la possibilité d’offrir à nouveau du soutien financier dans les années à venir.

L’aménagement de la Maison Gilles-Carle de Boucherville est presque terminé et celle-ci devrait ouvrir ses portes en novembre. L’organisme a commandé des meubles et des lits pour dix chambres, et la décoration reste à compléter, mais le principal défi, selon Louise Godin, membre du conseil d’administration de la Maison Gilles-Carle de Boucherville, demeure le recrutement de personnel. Cette problématique pourrait d’ailleurs en retarder l’ouverture.

Certains postes du domaine de la santé sont très recherchés en Montérégie, particulièrement considérant la pénurie de main-d’œuvre. « On a reçu des CV, on va commencer la sélection, mais on lance un appel particulier aux gens en soins », indique Mme Godin. Elle constate un manque important de candidatures pour les postes d’infirmier auxiliaire et de préposé aux bénéficiaires.

Le conseil d’administration de l’organisme a invité particulièrement les retraités désirant s’investir dans la communauté à consulter les postes disponibles sur la page Facebook de l’organisme ou sur les sites Internet répertoriant des emplois.

Rappelons que la Maison Gilles-Carle de Boucherville a comme mission d’offrir des services de répit aux adultes vivant avec une maladie, des incapacités invalidantes ou en perte d’autonomie afin de permettre aux proches aidants de se reposer.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.