Actualités

Un service de police pour Saint-Constant

Un service de police pour Saint-Constant
Emilie Tremblay
le 02 avril à 12:00

Les membres du conseil municipal de Saint-Constant ont annoncé lundi qu’ils enclenchaient le processus de création d’un service de police autonome pour la Ville afin d’améliorer la présence policière sur le territoire et d'augmenter les services de sécurité.

L’entente de la Ville avec la Régie intermunicipale de police Roussillon, d’une durée de dix ans, est arrivée à échéance le 31 décembre dernier. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux de Saint-Constant, le maire, Jean-Claude Boyer, affirme que la population de la ville a doublé dans les 25 dernières années et que les besoins ont changé.

Selon M. Boyer, la Régie intermunicipale de police Roussillon doit offrir les mêmes services à toutes les villes partenaires afin d’en faciliter l’application et la gestion. Or, Saint-Constant constate des besoins divergents et l’absence d’adaptation de la part de la Régie à ceux-ci. Le maire veut la présence de services de sécurité « pour nos événements thématiques, nos parcs, l’application de nos règlements municipaux et pour le service d’ordre à la Cour municipale ».

L’administration de Saint-Constant affirme avoir étudié de nombreux scénarios financiers et que créer son propre service de police offrirait plus de services adaptés aux besoins des citoyens pour un coût similaire à la quote-part versée actuellement. Elle soutient aussi qu’à moyen et long terme celui-ci serait plus avantageux économiquement.

Saint-Constant affirme que des consultants externes, dont un ancien directeur de la Sûreté du Québec, ont établi une structure organisationnelle pour le futur corps de police. Le ministère de la Sécurité publique devra procéder à une analyse financière et organisationnelle, avant d’autoriser celui-ci.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.