Actualités

Trois nouvelles passerelles au parc national des Îles-de-Boucherville

Trois nouvelles passerelles au parc national des Îles-de-Boucherville
Emilie Tremblay
le 04 juillet à 15:00

Les trois passerelles qui étaient en construction au parc national des Îles-de-Boucherville sont désormais accessibles aux piétons et aux cyclistes.

Celles-ci sont d’une longueur respective de 120, 60 et 40 mètres, et sont composées d’acier, de bois et d’aluminium. Selon la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), elles ne posent aucune entrave à la circulation de la grande majorité des embarcations nautiques.

Deux d’entre elles devaient être remplacées, puisqu’elles dataient de l’ouverture du parc en 1984. La troisième a remplacé le système de bac à câble, qui transportait les usagers de l’île Sainte-Marguerite à l’île à Pinard. Or celui-ci avait un horaire déterminé, ce qui réduisait la flexibilité des usagers du parc quant à leurs déplacements.

Selon le responsable du service à la clientèle du parc des Îles-de-Boucherville, Rémi Chapados, le principal avantage de cette nouvelle passerelle est qu’elle sera fonctionnelle même l’hiver. « Le système de bac à câble mécanique pouvait avoir des bris, et parfois le service était interrompu. Ce n’était pas toujours l’idéal non plus pour les campeurs. »

Les nouvelles passerelles permettront aussi aux véhicules d’urgence de circuler entre les îles et d’ajouter de l’accessibilité au site.

Au total, les travaux réalisés dans les derniers mois ont coûté 4,6 M$.

« Il s’agit d’un investissement qui rend le parc national plus accessible et qui favorise la connexion des Québécois à la nature », s’est réjoui le président-directeur général de la Sépaq, Jacques Caron.

« En plus de stimuler l’économie régionale, la réalisation de ces travaux permet de bonifier l’offre touristique de la Montérégie. Le parc national des Îles-de-Boucherville, une oasis verdoyante à quelques kilomètres de Montréal, est un produit d’appel et un atout précieux en tourisme de nature pour la métropole. Il faut en prendre soin pour les générations futures », a déclaré le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour.

Plusieurs nouveautés sont aussi à venir au parc national des Îles-de-Boucherville alors que des jeux d’eau devraient ouvrir dans la prochaine année, ainsi que des haltes découvertes.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.