Actualités

Transport collectif: 130 autobus de la Rive-Sud peuvent être suivis en temps réel

Transport collectif: 130 autobus de la Rive-Sud peuvent être suivis en temps réel
Pascal Dugas Bourdon
le 23 août à 12:10

Les usagers de quatre sociétés de transport en commun de la Rive-Sud pourront dès aujourd’hui suivre en direct le déplacement des autobus publics grâce à Rythmo, un système d’aide à l’exploitation et à l’information des voyageurs. Les citoyens pourront ainsi prévoir leurs déplacements et leurs correspondances, grâce, notamment, au téléchargement d’une application mobile (Android et iOS) et à la consultation des quatre sites internet des sociétés de transports impliquées. Pour le moment, les CIT Chambly-Richelieu-Carignan, le Richelain, Roussillon et Sainte-Julie participent au programme, mais le concept est susceptible de s’étendre ailleurs au Québec. Cent trente autobus, qui sillonneront 10 municipalités de la Rive-Sud, sont présentement munis du système. Normand Dyotte, maire de Candiac et initiateur du projet, est «convaincu» que le nombre de citoyens qui utilisent le transport en commun va augmenter grâce à cette initiative, «comme ça s’est vu ailleurs dans le monde». «En offrant un service de qualité, […] on va parvenir à faire transférer leur mode de transport de l’automobile au transport collectif, ce qui contribue à baisser les gaz à effet de serre», a souligné M. Dyotte. Il s’est toutefois gardé de fixer un objectif quant à l’augmentation de l’achalandage. «On ne veut pas se lancer avec un chiffre précis. On va laisser faire les choses, mais nous sommes convaincus que l’augmentation de l’achalandage va être là», s’est-il contenté de dire. ATCRS satisfaite      L’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) voit d’un bon œil l’implantation de cette technologie qui est «vraiment une bonne initiative du point de vue de l’usager». «[La technologie] a été pensée par plusieurs CIT en même temps. Dans un contexte où les CIT vont disparaître pour laisser place au Réseau de transport métropolitain,  […] ça sera plus facile d'intégrer [Rythmo] quand le Réseau va entrer en vigueur», a précisé Axel Fournier, porte-parole pour l’ATCRS. Au total, 5,3 millions $ ont été investis dans cette technologie, dont 85 % proviennent des gouvernements provincial et fédéral, et 15 % des villes.  


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.