Actualités

Tensions au deuxième conseil municipal de Longueuil

Tensions au deuxième conseil municipal de Longueuil
Aimée Lemieux
le 06 décembre à 17:00

C'est sous le signe de la division que le deuxième conseil de la Ville de Longueuil s'est tenu mardi soir, à l'image des échanges musclés de la séance du 21 novembre.

D'entrée de jeu, le consensus a été difficile pour désigner le président d'assemblée.

Le chef de l'opposition Xavier Léger a soumis la nomination de Michel Lanctôt, une proposition qui a été entérinée par ses collègues de Longueuil Citoyen, mais refusée par les élus d'Action Longueuil.

Le choix s'est finalement arrêté sur Nathalie Boisclair, maintenant conseillère indépendante, tel que proposé par Éric Beaulieu.

Mme Boisclair a assumé cette fonction temporairement mardi soir. Une nomination permanente devra suivre de façon imminente.

La séance a ensuite été ajournée lorsque le conseiller de l'opposition du district Laflèche, Jacques Lemire, a voulu ajouter certains points à l'ordre du jour, notamment en ce qui concerne des nominations aux différents comités et commissions de la Ville de Longueuil.

Les documents soumis par M. Lemire ont dû être étudiés par la greffière avant la reprise du conseil.

La période de questions a débuté près de 90 minutes après le début de la séance. Le controversé règlement sur les pitbulls et la passerelle de Normandie, qui accuse certains retards, ont notamment soulevé certaines interrogations chez les citoyens.

La séance du conseil s'est terminée avec le mot des élus, un moment qu'a pris la mairesse Sylvie Parent pour remettre en question les intentions des conseillers de l'opposition.

«L'opposition veut nous faire la leçon sur parler, être ensemble. Je veux juste rappeler qu'ils se sont nommés présidents des trois arrondissements, cinq postes sur six sur l'ensemble des commissions et la totalité des nominations au RTL [Réseau de transport de Longueuil]. On veut travailler ensemble, on veut dialoguer, mais dans les faits, ce n'est pas ce qu'il se passe», déplore-t-elle.

Mme Parent est somme toute «déçue» par leur manque de collaboration.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.