Actualités

Système léger sur rail : au moins trois stations sur la Rive-Sud

Système léger sur rail : au moins trois stations sur la Rive-Sud
Pascal
le 22 avril à 19:30

La Caisse de dépôt et placement du Québec a annoncé ce matin un ambitieux système de train léger sur rail (SLR) pour la région du Grand Montréal, dont au moins trois des 24 stations seront sur la Rive-Sud, à Brossard.

Pour relier Montréal à la Rive-Sud, le SLR empruntera bien évidemment le nouveau pont Champlain.

La Caisse de dépôt compte démarrer les travaux au printemps prochain, alors que les premiers passagers pourraient emprunter le réseau avant la fin de 2020.

Le coût total du projet est estimé à 5,5 milliards $.

À l’heure de pointe, un train partira de la Rive-Sud toutes les trois à six minutes vers le centre-ville, et vice-versa. Le trajet du Quartier Dix30 à la gare Centrale prendra au maximum 25 minutes et comprendra un arrêt au terminus d’autobus Panama.

Au total, le réseau s’étalera sur 67 kilomètres et sera entièrement automatisé, pour en faire le troisième plus grand réseau du genre au monde, après Dubaï et Vancouver.

Il s’étendra jusqu’à la Rive-Nord, l’Ouest-de-l’Île et l’aéroport Montréal-Trudeau.

Réactions positives sur la Rive-Sud

Sans surprise, Brossard a dit accueillir la nouvelle avec «grand enthousiasme» et qualifie le projet de «hautement visionnaire».

«Non seulement il prend en considération l’avenir et les développements futurs, mais il offre une réponse au grand défi que représente la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du transport», a affirmé le maire de Brossard, Paul Leduc.

Son de cloche similaire du côté de l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS), qui voit l’arrivée du train au quartier Dix30 comme une solution de rechange à l’automobile.

«Présentement, à partir du métro Longueuil, aller magasiner en transport en commun au Carrefour Laval prend moins de temps qu'aller au Dix30»,  a ironisé Axel Fournier, co-porte-parole de l'ATCRS. «Avec le SLR, la situation redeviendra plus logique.»

La porte-parole de l’opposition en matière de transport et député de Vachon, Martine Ouellet, dit accueillir l’annonce favorablement, mais croit qu’il faut «rester vigilant» au point de vue économique.

«Comment la Caisse compte-t-elle rencontrer ses obligations de rendement envers les retraités tout en maintenant des tarifs compétitifs?, a-t-elle questionné.

«Il n'y a aucune société de transport au Québec qui n'est pas fortement subventionnée par le gouvernement et, malgré cela, plusieurs connaissent des difficultés financières.»

Elle a précisé que tous les détails du projet sont connus, à l’exception des tarifs aux usagers.

«[La Caisse] devrait être capable de s'avancer sur les tarifs qu'elle entend imposer pour atteindre la rentabilité et générer des profits, comme elle le prévoit», croit-elle.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.