Actualités

Stationnement de l’école Alternate : Saint-Lambert a gain de cause

Stationnement de l’école Alternate : Saint-Lambert a gain de cause
Pascal
le 09 juin à 00:00

La Ville de Saint-Lambert a finalement obtenu gain de cause dans le dossier qui l’opposait à la Commission scolaire Riverside concernant l’agrandissement du stationnement du centre de formation professionnelle Alternate. Selon toute vraisemblance, la Commission scolaire devra remettre à l’état d’origine le stationnement que la Cour lui avait permis de construire que temporairement. La Ville de Saint-Lambert entend bientôt entamer des discussions avec la Commission scolaire Riverside pour connaître l’échéancier de remise en état du terrain. Selon Saint-Lambert, «ce récent jugement […] confirme que le changement de vocation de l’école, passant d’un établissement d’enseignement primaire à un centre de formation professionnelle pour adultes, était incompatible avec le zonage prévu par la municipalité». À savoir si l’école Alternate sera obligée de changer la vocation de son établissement scolaire, les discussions des prochains jours entre la Ville et la Commission scolaires devraient clarifier la situation. Dans un court communiqué, Riverside a indiqué «prendre acte de la décision» et être «en réflexion sur les meilleurs moyens pour continuer de servir nos élèves compte tenu de cette décision.» Les cours d’été et d’automne devraient toutefois avoir lieu, comme prévu. Rappelons qu’un jugement de la Cour supérieure du Québec, rendu en novembre 2014, avait permis à l’établissement géré par la Commission scolaire Riverside d’aménager un stationnement temporaire de 85 places. Plusieurs Lambertois avaient toutefois critiqué la construction de ce stationnement, en raison de la perte d’espaces verts et de l’augmentation de la circulation automobile dans le quartier.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.