Actualités

Sainte-Julie : Nouveau règlement gouvernemental pour les propriétaires de chiens

Sainte-Julie : Nouveau règlement gouvernemental pour les propriétaires de chiens
Juliette Poireau
le 28 février à 14:00

La Ville de Sainte-Julie informe les citoyens qu’à compter du 3 mars prochain, le Règlement d’application de la Loi visant à favoriser la protection des personnes par la mise en place d’un encadrement concernant les chiens du gouvernement du Québec entrera en vigueur.

Ce sont les municipalités qui auront la responsabilité de son application, et de son côté, la Ville de Sainte-Julie compte adopter une révision de son protocole sur les animaux d’ici quelques mois.

En effet, la Ville modifiera sa réglementation actuelle pour l’arrimer à celle du gouvernement. Ce nouveau règlement vise à assurer la sécurité de la population tout en respectant le bien-être animal et concerne notamment la licence, la laisse, le licou, le harnais et les chiens potentiellement dangereux.

Les propriétaires de chiens de 20 kg et plus pourraient se trouver dans l’obligation d’opter pour un harnais ou un licou. De plus, l’utilisation d’une laisse d’une longueur maximale de 1,85 m est aussi à l’étude, ainsi que la mise en place d’amendes plus sévères s’élevant jusqu’à 1 500 $ selon l’infraction.

Ces nouveautés sont actuellement discutées entre la Ville et la Régie intermunicipale des services animaliers de la Vallée-du-Richelieu.

Ce resserrement des conditions tend à favoriser l’acquisition de comportements responsables, autant de la part des propriétaires que des fidèles compagnons, dans le but de prévenir blessures, morsures et nuisances provoquées par les animaux.

Pour sensibiliser la population sur cet enjeu, de nombreuses activités auront lieu sur le territoire de Sainte-Julie en collaboration avec l’Association des propriétaires de chiens de Sainte-Julie (APCSJ), une organisation citoyenne sans but lucratif qui a participé à l’implantation d’un parc canin, et qui, depuis sa création en 2009, propose une multitude d’activités.

En savoir plus sur la loi

Le nouveau règlement gouvernemental permet à une municipalité locale de faire examiner un chien par un médecin vétérinaire qu’elle choisit afin qu’il évalue son état et sa dangerosité. Ainsi, celui-ci peut déclarer le chien potentiellement dangereux lorsqu’elle est d’avis qu’il constitue un risque pour la santé ou la sécurité publique. Et puis, si l’animal a infligé des blessures graves ou causé la mort à un citoyen, la ville peut ordonner son euthanasie.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.