Actualités

Saint-Constant lance une consultation publique sur le cannabis

Saint-Constant lance une consultation publique sur le cannabis
Courtoisie: The Guardian
Aimée Lemieux
le 06 août à 13:00

Légalisation du cannabis : la Ville de Saint-Constant sollicite l’avis de ses citoyens sur certains enjeux et lance une consultation publique en ligne.

 

Le projet de loi C-45, qui légalise le cannabis à des fins récréatives, a été adopté à Ottawa en juin dernier. Certains éléments de cette loi font appel aux compétences municipales, comme le zonage permettant la vente ainsi que la consommation dans les lieux publics. C’est en ce sens que Saint-Constant « souhaite connaître l’opinion de ses citoyens ».

 

« Les villes ont la liberté de statuer sur certains aspects de la loi fédérale », explique Lysanne David, chargée des communications. « Pour prendre des décisions éclairées et réfléchies, c’est important de prendre le pouls des citoyens. On veut s’assurer d’être en cohésion avec eux », résume-t-elle.

 

La consultation publique aborde notamment les habitudes de consommation des Constantins et leur degré de tolérance envers l'usage de cannabis dans les lieux publics. Des commentaires sont également recueillis dans une section à cet effet. Les citoyens ont jusqu’au 23 août pour la remplir.

 

D’ores et déjà, un comité consultatif composé d’élus municipaux, de policiers et de citoyens a été constitué par la Ville, rappelle Lysanne David. Son mandat est de « proposer le meilleur encadrement possible », en évaluant notamment « la localisation des points de vente, ainsi que la consommation dans les lieux publics et sur les propriétés privées ».

 

À l’heure actuelle, le comité n’a eu « aucun échange » avec la Société québécoise du cannabis (SQC), qui doit ouvrir des succursales à travers la province à temps pour le 17 octobre prochain, date de légalisation du cannabis.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.