Actualités

Saint-Bruno enregistre un surplus budgétaire de 5M$

Saint-Bruno enregistre un surplus budgétaire de 5M$
Aimée Lemieux
le 24 avril à 12:15

Le rapport financier de l'année 2017, à Saint-Bruno-de-Montarville, fait état d'un surplus budgétaire de 5 M$, le plus important excédent de la Ville depuis les défusions municipales.

La municipalité explique cet excédent par des revenus supérieurs à ceux anticipés, qui sont attribuables, notamment, aux taxes foncières et aux droits de mutation. En 2017, près de 85% des revenus de la Ville provenaient des taxes et des compensations tenant lieu de taxes, fait savoir l'administration.

 

Les quotes-parts versées à l'agglomération pour le Réseau de transport de Longueuil (RTL), l'Autorité de transport métropolitain (ARTM) et le réservoir d'eau potable, par exemple, demeurent une dépense substantielle: elle s'est chiffrée à un peu plus de 27 M$ l'année dernière. La masse salariale et l'achat de biens et de services figurent parmi les autres dépenses importantes de la Ville.

 

La dette, elle, a diminué d'un peu plus d'un million de dollars par rapport à l'année précédente.

 

Facture démesurée

 

Pour le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Martin Murray, la «situation financière est excellente», mais la «seule ombre au tableau», qui est «loin d'être négligeable», est la quote-part versée à l'agglomération pour rembourser la dette à long terme, qui a augmenté de «10,7 M$ en un an».

 

Les dépenses reliées à l'agglomération sont «inquiétantes» et «démesurées», indique M. Murray, qui réclame du même coup «une révision complète» de cette formule fiscale.

 

«J'ai l'intention de soulever la question auprès du gouvernement provincial. La prochaine campagne électorale, c'est certainement un rendez-vous intéressant, mais je vous assure que tous les moyens seront utilisés. Il faut que toutes les entités puissent s'asseoir et réfléchir parce que la facture que nous recevons, notamment pour le transport collectif, est injustifiable», a-t-il signifié.

 

Pas question de baisser les taxes

 

Le surplus de 5M$ servira-t-il à baisser les taxes des contribuables? «Non», assure Martin Murray.

 

«Une bonne partie de l'excédent budgétaire vient des taxes foncières et des droits de mutation. Comme le marché est incertain et qu'on ne peut pas anticiper la prochaine année, on demeure prudent. Baisser les taxes n'est pas envisagé», a-t-il expliqué.

 

L'argent qui a été dégagé à la fin de la dernière année fiscale pourrait toutefois être investi dans la construction d'un complexe multisport, situé dans le parc Rabastalière. Une consultation publique se tient d'ailleurs le 9 mai prochain afin de sonder la communauté sur les «services et les équipements» relatifs à un tel projet.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.