Actualités

Route 132 : les maires de Delson, Sainte-Catherine et Saint-Constant unissent leur voix

Route 132 : les maires de Delson, Sainte-Catherine et Saint-Constant unissent leur voix
Aimée Lemieux
le 17 septembre à 15:00

Les maires de Delson, Sainte-Catherine et Saint-Constant exigent que le prochain gouvernement pose rapidement des gestes pour réaménager la route 132, un tronçon névralgique qui relie les trois municipalités.

 

Christian Ouellette, Jocelyne Bates et Jean-Claude Boyer militent depuis longtemps pour que la route 132 devienne un « corridor structurant ». Leur vision inclut l’ajout d’infrastructures commerciales et résidentielles, ainsi que le développement de l’offre de transport collectif avec la mise en place d’un tramway. L’aménagement de pistes cyclables est également réclamé.

 

Naturellement, les maires profitent de la campagne électorale pour solliciter les quatre formations politiques. Une rencontre avec François Legault s’est tenue lundi dernier, puis le député sortant de La Prairie, le libéral Richard Merlini, doit s’entretenir avec eux de façon imminente. Un échange avec le Parti québécois devrait également suivre, mais silence radio du côté de Québec solidaire.

 

« On a des rencontres avec les candidats, et c’est très bien. On est satisfait de leur engagement. Mais nous, le 2 octobre, on ne veut pas être oublié », explique Jocelyne Bates.

 

Terrains à acquérir

 

La pierre d’assise dans ce méga dossier est certainement la rétrocession des terrains vacants qui bordent la route 132.

 

« On attend depuis trop longtemps pour développer ces terrains qui sont libres, donc qui ne rapportent rien du tout. Pour propulser notre projet, on doit commencer par acquérir ces terres », explique Christian Ouellette.

 

La superficie de ceux-ci se calcule en millions, a-t-on précisé.

 

Le comité de l’axe 132 poursuit son travail

 

Parallèlement aux démarches effectuées par les maires, le Comité de l’axe 132 multiplie ses efforts pour que le projet se concrétise. Mis en place en décembre 2017, celui-ci est composé de représentants des trois villes, de l’Agence régionale de transport métropolitain (ARTM) et du ministère des Transports du Québec (MTQ).

 

« On est très satisfait du travail du Comité parce que notre dossier commence à bouger dans la bonne direction », commente Jean-Claude Boyer. Les pressions demeurent toutefois sans résultat « depuis trop longtemps ».

 

« Nonobstant les couleurs, on veut avoir un corridor structurant », martèlent les trois maires. Des actions fermes pourraient être prises si le dossier stagne encore, laisse-t-on savoir.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.