Actualités

Résidences Soleil du Manoir Sainte-Julie : la fin du conflit

Résidences Soleil du Manoir Sainte-Julie : la fin du conflit
Pascal Dugas Bourdon
le 01 septembre à 14:15

Le Groupe Savoie a annoncé la fin du conflit de travail avec ses employés des Résidences Soleil du Manoir Sainte-Julie. «L’employeur est heureux des termes convenus dans l’entente, qui respectent ses résidents et ses employés», s’est contenté de dire l’employeur par communiqué. La partie patronale n’a pas précisé les clauses de cette entente, entérinée par les employés avant-hier, ni dans quelle proportion elle avait été ratifiée. Elle a seulement indiqué que «l’employeur et le syndicat continueront de travailler en collaboration afin de maintenir de saines relations de travail pour le bien des employés et la qualité de vie des résidents du Manoir». La mésentente perdurait depuis la mi-juillet, notamment en ce qui concerne le salaire des employés. Le syndicat exigeait que les employés puissent toucher 1,50 $ l’heure de plus, ainsi que des primes de nuit. Satisfaits malgré un faible appui Les employés du Manoir ont voté à 67 % en faveur de cette convention collective, un appui qui ne représente toutefois pas le niveau de satisfaction des employés, selon Stéphane Lacroix, directeur des affaires publiques pour le syndicat des Teamsters. «Les travailleuses étaient en colère par rapport à la grève de six semaines parce que ce qui a été accepté […], c’est à toute fin pratique la proposition syndicale qui a été déposée au mois de juin», a indiqué M. Lacroix pour expliquer l’appui de 67 %. «Pourquoi l’employeur nous a-t-il forcés à aller en grève alors qu’il était pour accepter ce qu’on demandait au départ?», a-t-il questionné. Le syndicat parle d’augmentations salariales qui varient entre 14 % et 24 %, ce qui est «exceptionnel» dans le contexte et «parmi les meilleures conventions collectives dans l’industrie», a précisé M. Lacroix. L’entente est d’une durée de quatre ans. Qualité de la nourriture Pendant le conflit, le syndicat avait critiqué la qualité de la nourriture servie dans l’établissement, une accusation vivement rejetée par la direction, qui qualifiait les plats servis d’«excellents». À cet égard, le syndicat affirme que la situation n’a toujours pas changé et que la nourriture est toujours de qualité discutable. «Nous, on va continuer à œuvrer pour faire en sorte que l’employeur en vienne aux mêmes conclusions que nous : les résidents ne sont pas très satisfaits des repas qui sont servis au Manoir Sainte-Julie», a-t-il conclu.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.