Actualités

Rage du raton laveur : 107 villes de la Montérégie sous haute surveillance

Rage du raton laveur : 107 villes de la Montérégie sous haute surveillance
Emilie Tremblay
le 15 juillet à 12:05

Plus d’une centaine de villes de la Montérégie sont sous haute surveillance concernant la rage du raton laveur.

Un large corridor de villes, comprenant l’agglomération de Longueuil, plusieurs municipalités de la MRC du Roussillon, et allant jusqu’en Estrie, fait donc partie d’un plan de lutte contre cette maladie qui touche les ratons laveurs, les renards roux et les moufettes.

Le premier cas de rage du raton laveur détecté au Québec est arrivé des États-Unis en 2006, mais la maladie a été éradiquée quatre ans plus tard. Néanmoins, selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), des cas sont signalés chaque année à la frontière des États-Unis.

Des activités de surveillance et de contrôle se poursuivent donc annuellement, notamment avec l’épandage d’appâts vaccinaux dans les habitats naturels des animaux.

Ceux-ci ont l’apparence de petits raviolis verts et sont sans danger pour l’humain et pour les animaux de compagnie.

Du 17 au 19 août 2019 aura donc lieu un largage aérien de ces appâts vaccinaux et du 20 au 29 août 2019 l’épandage manuel sera effectué.

Les citoyens sont aussi invités à signaler la présence d’animaux suspects, c’est-à-dire qui semblent désorientés, anormalement agressifs, paralysés ou morts au MFFP par téléphone ou encore sur son site Web. Ils ont d’ailleurs un rôle essentiel dans les signalements des animaux suspects puisque parmi tous les spécimens analysés, c’est chez les animaux signalés par les citoyens que l’on trouve le plus haut taux de rage.

Le Ministère recommande également de ne jamais approcher les animaux inconnus, qu’ils soient domestiques ou sauvages. En cas de morsure, il est recommandé de laver la plaie à grande eau et au savon pendant 10 minutes, même si elle est d’apparence mineure, et de communiquer avec Info-Santé en composant le 811.

Afin de protéger les animaux de compagnie, il est aussi suggéré de consulter un médecin vétérinaire afin d’administrer le vaccin contre la rage aux chats et aux chiens.

carte-raton.PNG


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.