Actualités

Prévenir et combattre les violences à caractère sexuel : le Cégep Édouard-Montpetit adopte sa Politique

Prévenir et combattre les violences à caractère sexuel : le Cégep Édouard-Montpetit adopte sa Politique
Aimée Lemieux
le 03 décembre à 19:00

Alors que plusieurs établissements postsecondaires tardent à adopter une politique sur les violences à caractère sexuel, le Cégep Édouard-Montpetit a dévoilé la sienne fin novembre, respectant ainsi l'échéancier établi par Québec.

Cette politique répond à la Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel, adoptée par l'Assemblée nationale en décembre 2017, qui force tous les établissements postsecondaires à se doter d'une telle disposition avant le 1er janvier 2019.

Maintenant entérinée par les membres du conseil d'administration du Cégep, la Politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel, qui s’adresse à toute la communauté collégiale, est prête à être déployée. Sa mise en œuvre pourrait toutefois se faire « au plus tard » le 1er septembre 2019.

Parmi ses grandes lignes, la tenue d'activités de sensibilisation et de formation portant sur les violences à caractère sexuel, comme des kiosques d’information, des vidéos et des campagnes de sensibilisation, ainsi que la mise en place de mécanismes « clairs et confidentiels » pour assurer le traitement de plaintes ou de signalements.

Pour qu’il puisse bien aborder une situation délicate, tout le personnel en position d’autorité recevra une formation sur le sujet. La notion de consentement, les mythes et stéréotypes associés aux violences à caractère sexuel et les informations juridiques sur les recours existants figurent parmi les éléments qui seront abordés.

La Politique énonce également les critères pour déterminer une sanction : selon la nature, la gravité et l’impact du geste, par exemple, la mesure administrative ou disciplinaire pourrait s’avérer plus grave.

La direction du Cégep explique qu’il s'agit d'un processus collaboratif qui a mené à son écriture ainsi qu’à son adoption. Gestionnaires, syndicats et associations étudiantes ont été consultés, dit-on.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.