Actualités

Partielle dans Marie-Victorin : Québec solidaire choisit son candidat

Partielle dans Marie-Victorin : Québec solidaire choisit son candidat
Pascal Dugas Bourdon
le 14 septembre à 12:25

C’est sans surprise que les membres de Québec solaire (QS) dans Marie-Victorin ont élu Carl Lévesque comme candidat à l’élection partielle, lors de leur assemblée d’investiture, tenue hier soir à Longueuil. Il était le seul candidat en lice. Le facteur de 36 ans en est à son troisième scrutin provincial, lui qui avait été chaque fois battu par le député démissionnaire Bernard Drainville. M. Lévesque croit d’ailleurs que le départ de M. Drainville pourrait venir changer la donne dans cette circonscription traditionnellement péquiste. S’il reconnaît que le comté est bel et bien un château fort du Parti québécois (PQ), il assure que le vent est en train de tourner, et que QS a désormais la possibilité de surprendre. «C’est un château fort qui est extrêmement chambranlant. La démission de Bernard Drainville fait en sorte que la notoriété du prochain candidat du Parti québécois sera beaucoup moindre», a expliqué M. Lévesque, envoyant du même coup une flèche aux six candidats qui lorgnent la candidature péquiste. Amir Khadir croit aux chances de son candidat Son de cloche similaire chez le député de Mercier, Amir Khadir, qui assure être venu à Longueuil hier soir pour décrocher un siège à l’Assemblée nationale pour son candidat. «Québec solidaire est maintenant habitué de prendre des châteaux forts. On l’a fait dans Mercier, on l’a fait dans Gouin, on l’a fait dans Sainte-Marie–Saint-Jacques. Comme notre ambition est de changer le paysage politique durablement, château fort ou pas, on est de la bataille», a-t-il affirmé. Il croit d’ailleurs que comme le PQ en est encore à «régler ses problèmes», il s’agit du moment le plus «opportun» pour les Longueuillois de voter QS. Au point de vu local, le candidat solidaire croit que d’élever le salaire minimum à 15 $ l’heure serait le meilleur atout pour la circonscription, où plusieurs citoyens ont peine à joindre les deux bouts.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.