Actualités

Odeurs intolérables pour des résidents de Candiac et La Prairie

Odeurs intolérables pour des résidents de Candiac et La Prairie
Aimée Lemieux
le 12 septembre à 12:37

Des résidents des secteurs «A» et «P» de la Ville de Candiac, ainsi que ceux du «Faubourg du Golf», à La Prairie, intentent un recours collectif contre une entreprise de gestion de matières résiduelles dont les activités empestent près de 700 domiciles.

«Depuis 25 ans, ce résident de la rue Adélaïde, à Candiac, [Pierre Robillard, l’un des requérants] se plaint des odeurs qui se dégagent du site [d’enfouissement], exploité depuis 1992 par la société Écoservices Tria», explique La Presse.

 

Les problèmes sont toutefois devenus pires à partir de 2006, lorsqu’un centre de tri a été ouvert sur un terrain voisin, causant du bruit et de la poussière et provoquant «des maux de tête, des maux de cœur et de la toux», relate le média.

 

Les plaintes répétées, les pétitions et les démarches auprès des élus municipaux n’ont rien donné, de sorte qu’en 2012, des citoyens ont lancé un recours collectif contre Écoservices Tria, sa société sœur Gestion Tria, la Ville de La Prairie et le gouvernement du Québec.

 

«On espérait toujours que le ministère de l’Environnement viendrait régler la situation, mais il a fait preuve de laxisme épouvantable», a indiqué Pierre Robillard en entrevue avec La Presse.

 

Si la Cour tranche en faveur des requérants, le montant du dédommagement pourrait s’élever à 100 M$, précise le média.

 

L’avocate d’Écoservices Tria prétend que l’entreprise «n’a rien à se reprocher par rapport à ce qu’il s’est passé» et qu’ils se «défendront», nous apprend La Presse.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.