Actualités

Molson Coors à Longueuil: le maire de Saint-Bruno est préoccupé

Molson Coors à Longueuil: le maire de Saint-Bruno est préoccupé
Aimée Lemieux
le 08 décembre à 13:00

L’arrivée de Molson Coors dans la zone aéroportuaire est le résultat d’une «concurrence déséquilibrée» entre Longueuil et Saint-Bruno-de-Montarville, martèle le maire Martin Murray.

«C’est préoccupant parce que l’incitatif fiscal est tellement important à Longueuil que les entreprises qui regardent dans un premier temps chez nous préfèrent finalement aller chez le voisin», déplore le maire de Saint-Bruno.

Le terrain convoité par l’entreprise brassicole à Saint-Bruno était «possédé par un propriétaire privé» qui le vendait «autour de 5$ le pied carré», alors que la Ville de Longueuil a «cédé le sien pour 1,9$ le pied carré», explique-t-il.

D’autre part, le crédit de taxe régressif pour une durée de 5 ans, une mesure fiscale mise en place par la Ville pour attirer les entreprises dans la zone aéroportuaire, «fait en sorte que la différence [entre Saint-Bruno et Longueuil] s’élevait à 40 M$».

«C’est un irritant additionnel par rapport à la problématique de l’agglomération de Longueuil», indique Martin Murray.

Pour une réforme de l'agglomération de Longueuil

Le maire demeure ferme: le dossier de l’agglomération de Longueuil «doit être adressé de façon franche, honnête et sans arrière pensée et doit être réglé le plus rapidement possible».

«Je pense qu’on peut vouloir fonctionner dans l’harmonie, mais il y a des considérations financières qui doivent être soulevées».

Le maire de Saint-Bruno estime également que «la gouvernance doit être révisée».

«Quelle est l’utilité et la pertinence d’avoir 5 conseillers de la Ville de Longueuil qui siègent au conseil d’agglomération? Est-ce qu’on donne simplement un poids de 6 à Mme Parent?», questionne l’élu.

L’agglomération de Longueuil est un amalgame «d’absurdités» qui doivent être exprimées «haut et fort», tranche le maire de Saint-Bruno.

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, estime quant à elle que la sortie de Martin Murray est «surprenante» puisqu’à la première Table des maires, «il y avait une cohésion dans les discussions».

Elle indique également que Longueuil «a bien préparé son dossier» pour accueillir Molson Coors dans la zone aéroportuaire, en adoptant notamment certaines mesures fiscales avantageuses en septembre dernier.

Par ailleurs, «quand le siège social de Jean Coutu a déménagé à Varennes, on a été content de savoir que l’entreprise restait sur la Rive-Sud», soulève la mairesse.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.