Actualités

MISE À JOUR Rue Claude-Jutra à Saint-Bruno-de-Montarville : «pas de réaction précipitée», dit la Ville

MISE À JOUR Rue Claude-Jutra à Saint-Bruno-de-Montarville : «pas de réaction précipitée», dit la Ville
Pascal
le 17 février à 17:25

Saint-Bruno-de-Montarville a annoncé mercredi matin ne pas vouloir entreprendre d’«action précipitée» en ce qui concerne le retrait du nom de la rue Claude-Jutra, située dans le quartier des Promenades Saint-Bruno, près du Cineplex Odeon.

«Nous sommes très sensibles et préoccupés par ce qui se passe et contions de suivre la situation qui évolue d’heure en heure, très rapidement», s’est contentée de dire Suzanne Le Blanc, directrice des communications à la Ville de Saint-Bruno.

Toutefois, mercredi en toute fin d'après-midi, Mme Leblanc a contacté TVRS pour préciser que dans la foulée des récentes révélations, Saint-Bruno allait modifier le nom de la rue Claude-Jutra lors de la séance du conseil municipal du 14 mars prochain.

Selon la Commission de toponymie, le nom de cette rue a été officialisé en janvier 2000, soit un peu moins de 15 ans après la mort du cinéaste.

Candiac passe à l’action

La Ville de Candiac, qui possède une rue Jutra depuis 1996, a confirmé mercredi matin à TVRS son intention de changer le nom de la rue dès que possible.

«Nous allons consulter notre comité de toponymie pour trouver un nom qui remplacera la rue Jutra», a indiqué Jacinthe Lauzon, directrice des communications à la Ville de Candiac.

La nouvelle appellation pourrait être proposée aux conseillers municipaux lors de l’assemblée municipale du 21 mars prochain.

Seule certitude quant au nouveau nom de la rue; il devra commencer par la lettre «J», comme toutes les autres rues dans le secteur.

La ministre de la Culture aussi

De son côté, la ministre québécoise de la Culture, Hélène David, a demandé au président de Québec Cinéma, Patrick Roy, de retirer le nom de Claude Jutra à la Soirée des Jutra, laquelle honore annuellement les productions cinématographiques québécoises.

M. Roy a confirmé mercredi après-midi que Québec Cinéma avait pris la décision de modifier le nom de la soirée de remise des prix.

Elle a également demandé à la Commission de toponymie de lui fournir le nom de tous les lieux qui font référence au nom du cinéaste, même si, au final, «ce sont les municipalités qui sont responsables d’en faire la demande», a-t-elle avoué lors d’une mêlée de presse, plus tôt mercredi matin.

Les allégations de pédophilie qui vise le légendaire cinéaste Claude Jutra ont eu l’effet d’une bombe dans le milieu cinématographique au cours des derniers jours.

Encore plus depuis mercredi matin, lorsque le journaliste de La Presse Hugo Pilon-Larose a raconté l’histoire d’un homme qui aurait été une victime de Claude Jutra depuis l’âge de six ans.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.