Actualités

Meurtre à Mont-Saint-Hilaire : Anthony Pratte accusé du meurtre prémédité de Daphné Boudreault

Meurtre à Mont-Saint-Hilaire : Anthony Pratte accusé du meurtre prémédité de Daphné Boudreault
Courtoisie : Facebook - Anthony Pratte
Aimée Lemieux
le 23 mars à 13:00

Anthony Pratte, l’ex-conjoint de la victime, doit comparaître aujourd’hui au palais de justice de Saint-Hyacinthe. L’homme de 22 ans est accusé du meurtre prémédité de Daphné Boudreault.

 

La jeune femme de 19 ans a été retrouvée gravement blessée, mercredi, dans une résidence de la rue Forest, à Mont-Saint-Hilaire. Son décès a été constaté à l’hôpital.

 

Les circonstances de sa mort n’ont pas été dévoilées.

 

Contenu troublant

 

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, mercredi, Anthony Pratte s’indigne sévèrement. «Je te souhaite tout le malheur du monde. Tu me dégoûtes», lance-t-il à la caméra, visiblement furieux.

 

Deux vidéos, précisément, dans lesquelles l’accusé s’en prend à Daphné Boudreault en l’injuriant.

 

Quelques heures seulement après la mise en ligne des vidéos, la jeune femme de 19 ans a été retrouvée tuée à Mont-Saint-Hilaire. Son ex-copain, lui, a été arrêté sur les lieux du crime.

 

Un comportement, toutefois, qui n’était pas un cas isolé, ont indiqué certaines amies de la jeune femme.

 

«Daphné m’avait parlé qu’il était violent. Il l’avait poussée dans les escaliers une fois. Et il la frappait régulièrement», a affirmé Mélissa Tousignant, voisine et amie, au quotidien La Presse.

 

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent dans l’eau chaude

 

Dans un article publié sur le site de La Presse, l'histoire indique que l’ex-conjoint de la jeune femme est venu l’importuner, hier matin, dans le stationnement du dépanneur où elle travaillait, à Otterburn Park. Ce dernier l'accusait de l’avoir trompé.

 

Inquiets de sa présence, les collègues de la victime ont alerté les policiers. Quatre agents sont intervenus.

 

Les agents de la Régie intermunicipale n’ont rien fait pour calmer Daphné Boudreault, apeurée et complètement en détresse. Certains ont même refusé de l’accompagner à l’appartement de son ex-petit ami, où elle devait se rendre pour récupérer certains biens, indique également l'article.

 

Ce matin, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) et la Sûreté du Québec (SQ) ont pris les rênes de l'enquête sur la mort de Daphné Boudreault.

 

Des enquêteurs du BEI investigueront également sur l’intervention des agents de la Régie intermunicipale.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.